Prison de GAP : Les Températures baissent….. Mais pas à la Maison d’Arrêt !

19/12/2018

 

Depuis quelques mois, un grand malaise sévit sur la petite maison d’arrêt Gapençaise : les personnels mais également ses occupants souffrent et subissent de plein fouet le sureffectif qui ne cesse d’augmenter.

Ce sureffectif est totalement disproportionné par rapport à sa capacité d’accueil…

 

En effet, son flux d’entrants, jusqu’alors relativement bien respecté par le TGI de GAP, explose régulièrement…

Les cellules doubles sont quadruplées, les matelas au sol fleurissent inexorablement, l’espace vitale en cellule est réduit à un point où la circulation des occupants est impossible...

 

Bref, tel est le sort de nos pensionnaires actuellement.

 

La promiscuité implique inévitablement de la tension au sein de la population pénale et les Personnels Pénitentiaires, en première ligne, subissent les excès de colère et gèrent les conflits au quotidien….

Ce fabuleux cocktail met l’établissement sous une tension extrême!

 

Nous sommes à la veille des fêtes et nous vous laissons imaginer ce que cela va être pour les jours à venir…

La question qui demeure en suspend est :

 

Pourquoi soudainement sommes nous submergés par cette quantité de détenus et comment expliquer ce revirement de situation ? 

 

Pourquoi le TGI n’oriente t’il pas les personnes qui ne sont pas du cru vers d’autres établissements capables d’absorber un peu mieux la surpopulation ?

 

La maison d’arrêt de GAP n’est pas un puits sans fond et peut très vite se transformer en bombe à retardement si l’on continue à la remplir en toute impunité!

 

Pour FORCE OUVRIERE cette situation ne peut plus perdurer. Des mesures doivent être prises rapidement. Une non prise en considération de cette situation pourrait avoir une issue dramatique.

 

L’heure n’est plus à la réflexion mais à l’action.

Si d’aventure un incident devait survenir, FORCE OUVRIERE prendra toutes ses responsabilités sur les suites à donner ! 


Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr