Commission Habillement du 29/11/2018

05/12/2018

 

Que de temps perdu !

 

Alors que lors de la précédente Commission Habillement du 6 juin 2018, FO Pénitentiaire titrait « Des avancées en demi-teinte », mais quelques avancées tout de même, la réunion du 29 novembre raisonne comme un coup pour rien !

 

En effet, la réunion était animée par le Bureau des Équipements, des Technologies et de l’Innovation (BETI), sans qu’aucun directeur, sous-directeur (ou adjoint) ne soit présent pour valider, trancher, acter. Normal puisque le sous-directeur SP a été débarqué à la va-vite cet été ! De facto, tout (ou presque) ce qui avait été discuté, amendé, réclamé lors de la précédente réunion ne voit pas le jour, sous des prétextes qui frisent parfois… le foutage de gueule !

 

Pour autant, la délégation experte FO Pénitentiaire, composée de 3 collègues PREJ, 1 Collègue ELAC et du délégué national en charge de l’ENAP, a tout de même souhaité porter la parole du terrain puisque les attentes sont fortes et de réelles avancées sont attendues.

Le Directeur adjoint du SEP/RIEP nous a présenté différents effets d’uniformes à des fins de validation définitive qui portaient notamment sur :

Nouveau pantalon été / hiver : d’aspect plus rêche, de forme treillis, composé de 64% de polyester, 32% de coton et 4% d’élastoléfine. Pour donner suite à la demande de Force Ouvrière, les poches zippées ont été élargies de 2 cm (18cm). Les 3 OS présentes ont voté favorablement.

 

Nouveau polo (240gr) : d’aspect plus solide, plus épais, et plus sombre. 100% en polyester à l’extérieur mais 100% coton pour la face interne, les manches ont été raccourcies (24cm). Les 3 OS présentes ont voté favorablement. Conformément à la demande de Force Ouvrière, un nouveau polo a aussi été créé pour les femmes enceintes, plus adapté à leur situation, ainsi que le polo Outre-Mer.

Ces nouveaux effets d’uniformes devront être distribués courant 2019 selon la RIEP.

 

FO Pénitentiaire a souhaité interpeller la RIEP concernant le retard dans la distribution des dotations d’uniformes pour les personnels en établissements, notamment pour les DISP de Bordeaux, Dijon, Strasbourg, Toulouse et Rennes, de même que la dotation pour les moniteurs de sport. La RIEP précise que les DISP seront livrées en 2019, sauf pour 3 DISP qui ont déjà été livrées complètement. Il ne devrait plus y avoir de colis vide ou avec des effets manquants, la RIEP ayant changé de prestataire pour le transport.

Aussi, Force Ouvrière réclame que la dotation des élèves soit plus conséquente qu’elle ne l’est actuellement en demandant 2 polos été, 1 polo hiver et 1 pantalon supplémentaires. En effet, certains Collègues stagiaires ont une dotation unique qui peut durer deux ans.

 

Concernant les extractions judiciaires, et conformément à la demande formulée par FO Pénitentiaire, la veste Softshell sera dotée à tous les Collègues ESP/ELSP. Une veste est présentée, identique à celle de l’ERIS, mais de couleur bleue, et sans bande bleue gitane AP, avec ou sans FLAP dans le dos et une bande patronymique « Extractions judiciaires » sur deux lignes. FO Pénitentiaire a réclamé que celle-ci soit dotée d’une couture américaine afin de ne pas voir s’abimer la bande et pour qu’elle ne soit pas irritante.

Le sous-directeur de la RIEP précise sans embarras que la veste sera produite et distribuée courant 2020 uniquement, en expliquant qu’elles sont fabriquées par les ateliers de la RIEP à Muret. Pour FO Pénitentiaire, c’est inadmissible de devoir faire attendre les Collègues de la sorte, d’autant que cette verste est déjà produite pour l’ERIS.

 

FO Pénitentiaire a alors proposé de se retourner vers le distributeur TOE Concept, comme ont pu le faire certaines ARPEJ, afin d’acheter les vestes à seulement 55.20€TTC l’unité (devis à l’appui) !

 

FO Pénitentiaire a aussi réclamé la création et la distribution à tous d’un bonnet en polaire, neutre, pour les Collègues qui sont statiques dans certaines situations par temps froid (reconstitution…). La RIEP doit nous faire une proposition.

 

Concernant les chemises F1, fabriquées par les ateliers de Saint Martin de Ré, la RIEP nous présente un modèle 100% coton, noir, sans bande gitane, identique à ce qui existe déjà, en remplacement du polo manches longues. Les 3 OS présentes ont voté en faveur de ce modèle.

 

FO Pénitentiaire a aussi souhaité revenir sur le polo allégé conformément à sa demande lors de la précédente réunion, à mettre sous le GPB l’été. La RIEP dit qu’il existe un modèle de 160gr et qui dotera les Collègues ESP/ELSP. FO

Pénitentiaire a proposé que les Collègues soient alors dotés du T-shirt MOM, prévu pour les situations et les étés chauds ou bien, ce qui est remis aux moniteurs de sport à l’ENAP, qui est extrêmement léger.

 

Le BETI nous a présenté la trousse de secours individuelle, qui sera rendue obligatoire par la doctrine ESP/ELSP et dont le contenu n’est pas encore validé par la DAP. Il s’agit d’un modèle quasi identique au modèle SIG 1, avec des attaches MOLLE et qui sera décliné dans le cadre de la formation au Secours d’Intervention des Personnels de Surveillance, dont la première session doit se tenir début février.

 

Concernant le gilet tactique, le BETI a présenté un modèle fabriqué par COONEEN (dans le cadre du marché existant avec la police, gendarmerie, douane) ainsi qu’un GPB à port discret. Ils devraient dotés tous les Collègues ESP/ELSP dès lors que les ARPEJ renouvellent les dotations existantes. Le modèle présenté est de couleur bleu ciel, ainsi, FO Pénitentiaire a demandé de favoriser la couleur noire, étant entendu que tous les accessoires qui y seront accrochés par le système MOLLE seront noirs.

Il s’agit d’un GPB dont les caractéristiques globales correspondent aux attentes du terrain, avec la mise en place des plaques pare-balle à l’intérieur. Il ne s’agit pas pour autant d’un gilet permettant l’ajout de plaques additionnels. Le BETI a donc confirmé que les Collègues seraient dotés d’un GPB port lourd en sus.

16 tailles seront disponibles, mais FO Pénitentiaire déplore qu’aucune taille ne soit adaptée à la morphologie des Collègues femmes. Le BETI nous a alors indiqué qu’il existait un marché avec GK-PRO pour ces personnels et que les ARPEJ devaient solliciter le revendeur.

 

À ce jour, tous les secrétariats généraux, toutes les DISP et ARPEJ ont reçu les prix (190€ gilet tactique + GPB port discret), les modalités afin d’obtenir les vestiaires et les modalités de commande. S’agissant d’un marché national, les DISP n’ont pas d’autres choix que de commander ce modèle uniquement, dans le cadre d’une première acquisition ou renouvellement.

 

FO Pénitentiaire a demandé à revenir sur le holster de cuisse, quant au refus de l’administration, exprimé depuis tout temps et sans argument. Le BETI nous a expliqué que l’ancien sous-directeur SP est allé au centre de formation de tir de la Préfecture de Police de Paris, après la réunion du 6 juin 2018, où il a rencontré 3 moniteurs de tir. Les avis seraient unanimement…divergeant ! La Gendarmerie Nationale et la Douane l’autorisent pour les brigades motorisées, la Police Nationale pour certains groupes d’intervention. Nous avons donc sollicité un nouvel avis de la DAP, avec une phase de test afin que les personnels volontaires soient dotés d’un holster de cuisse. En l’absence de directeur ou sous-directeur ou même adjoint… notre demande sera relayée à priori, sans avis supplémentaire.

 

FO Pénitentiaire a aussi réclamé un holster à port discret pour certaines missions telles que les mandats d’amener, les sorties sous escorte… Toujours en l’absence de décideur, les relayeurs que sont le BETI devraient nous apporter des éléments de réponse.

 

FO Pénitentiaire a aussi évoqué certaines missions avec des profils sensibles, TIS… et pour lesquelles, les personnels de la police interviendraient conjointement cagoulés alors que les personnels pénitentiaires sont à visage découvert. Ainsi, nous avons réclamé la possibilité pour les Collègues de vêtir une cagoule dès lors que les FSI / CoTEP réalisent la même mission.

 

Concernant les nouvelles chaussures de type Magnum qui devaient équiper tous les personnels, le BETI nous fait savoir que les tests se sont bien terminés le 30 septembre 2018 mais que les retours des Collègues testeurs ne se sont pas fait comme l’attendait l’administration, évoquant même « un manque de fiabilité dans les retours » selon le BETI… Pour autant, le compte-rendu a été rédigé et remis au Directeur de l’Administration Pénitentiaire. Les tests effectués ensuite au CTC de Lyon, dont des Collègues ont été choisis par la DISP de Lyon, ont aussi permis de rédiger un rapport, lui aussi entre les mains du DAP. Mais les représentants du BETI n’ont pas souhaité développer davantage le sujet !

On comprend alors que les mesures concrètes pour renforcer la sécurité des agents en détention, pourtant promises page 5 du relevé de conclusions du 25 janvier 2018 signé entre la Garde des Sceaux et l’UFDAP, sont bien loin de voir le jour…

 

Concernant les Collègues ELAC, la RIEP nous indique qu’elle s’est désengagée du marché des cottes ERIS. Il s’agit désormais de s’ouvrir à l’extérieur. Le BETI semble vouloir attendre l’inespérable doctrine d’emploi des ESP/ELSP pour avancer sur les engagements pris en juin dernier.

 

FO Pénitentiaire a aussi rappelé l’engagement de former des Collègues en vue de l’obtention d’une habilitation électrique H0B0-H0V, qui permettrait à ces personnels de pratiquer les fouilles des combles ou de certains secteurs. Le BETI relayera la demande auprès de la sous-direction Me4.

 

Le temps imparti étant épuisé, toutes nos demandes n’ont pu être reprises par l’administration. Pour autant, entre le 6 juin et aujourd’hui, rien ou presque a été fait, validé, produit.

Pour FO Pénitentiaire, c’est prendre les personnels de terrain pour ce qu’ils ne sont pas… dupes !? Cette réunion n’est que le reflet de notre administration… vide !

 

FO Pénitentiaire milite en faveur de la mise en place d’un catalogue national d’équipements et de vêtements validés, à la disposition des DISP, à l’instar de l’UGAP pour nos Collègues Personnels Techniques.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr