Prison de Nantes : Toujours et encore en insécurité

22/11/2018

 

Un détenu arrivé fin octobre au QMA a en un temps record multiplié les agressions.

 

Au bout de 3 jours, cette « crapule » faisait déjà des siennes et après avoir copieusement insulté et menacé notre Gradée de roulement ce dernier avait craché au visage de notre collègue.

 

Malheureusement, son séjour au quartier disciplinaire et une première sanction disciplinaire ne lui ont pas mis de plomb dans la tête. Ce week-end certainement décidé à en découdre avec les personnels il a multiplié les agressions.

 

Dès le samedi matin cette « ordure » attendait les collègues à l'ouverture et leur a jeté une barquette d'urine qui a totalement souillé le gradé de secteur sans oublier ses traditionnels crachats.

 

Après une accalmie ce « voyou » a récidivé ce dimanche vers 17h50 lors de la distribution du repas.

 

Après avoir jeté de l'urine contenu dans un flacon de gel douche ce dernier s'est attaqué physiquement à nos collègues.

 

Les agents parviendront à le maîtriser mais à quel prix !!!

 

À minima le gradé est blessé à la main, au genou et à la cheville et un surveillant à la main.

 

En manque de personnels nous voyons encore deux collègues se faire lâchement agressés.

 

Par ailleurs lors des traditionnelles projections un couteau en céramique a encore été retrouvé.

 

Un collègue est également parvenu à subtiliser un couteau de cantine parfaitement aiguisé lors de la descente d'un détenu en promenades ce vendredi.

 

Contrarié à l'égard des personnels ce dernier a menacé de « planter un surveillant » avant de tendre son arme sur le torse de notre collègue. Avec sang-froid mais aussi peut être avec chance notre collègue est parvenu a subtiliser l'arme.

 

Pendant combien de temps encore allons-nous éviter un drame ?

 

Pour ne rien arranger alors que certains claironnaient et annonçaient la fin du mode dégradé aujourd'hui, faute de ressources l'ensemble des postes du mode dégradé ne sont même pas couverts.

 

Le syndicat local Force Ouvrière personnels de surveillance du CP de Nantes souhaite un prompt rétablissement à nos collègues blessés.

 

Le syndicat local Force Ouvrière personnels de surveillance du CP de Nantes espère un soutien sans faille de la justice et des sanctions exemplaires pour ces méfaits car nous n'avons rien à attendre de nos hauts dirigeants qui se foutent de ce que nous subissons au quotidien.

 

Le syndicat local Force Ouvrière personnels de surveillance du CP de Nantes apporte son soutien à l'ensemble des personnels plus que jamais au fond du trou.

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr