Prison de Lille-Annoeullin : Tout ce qui brille n'est pas or !

 

Si dans un premier temps nous avions pris le parti de ne pas répondre aux attaques de la CFDT, contrairement à l'UFAP et la CGT, il arrive un moment où on ne peut plus laisser faire, dire et écrire n'importe quoi. Il devient de notre devoir syndical d'intervenir.

 

Petite leçon d'arithmétique :

20 + 20 = 40

mais il n'en demeure pas moins que 40 < 100

 

Cent comme 100 %, soit la décharge que souhaitait obtenir un des actuels secrétaires adjoints de la CFDT il y a à peine quelques mois, en suppliant les délégués régionaux de Force Ouvrière alors même qu'il n'était pas adhérent en 2018 !!!

 

Bien entendu il n'a logiquement rien obtenu et aujourd'hui, non content de diffamer sur les prétendus « syndicalistes professionnels » par voie de tract avec ses camarades de bureau, voilà qu'il crie au scandale à qui veut l'entendre que la décharge de 20% dont bénéficie notre camarade Sébastien est une honte et qu'il n'est qu'un arriviste...

 

Quelle ironie ! Mais surtout quelle hypocrisie...

 

Voilà les fondations du bureau local CFDT, un syndicat dont tout le monde se foutait en début d'année et qui est devenu une issue de secours magique. Où étaient-ils d'ailleurs en janvier ? Qui sont les véritables arrivistes ?

 

Depuis des semaines, ils s'agitent dans tous les sens avec une propagande digne d'une élection présidentielle. Au point que certains collègues déplorent de les voir passer plus de temps à préparer les élections sur leur temps de travail en uniforme, qu'à effectuer leur véritable mission de surveillant.

 

Cette organisation qui se targue de faire du local en priorité et qui dénonce les décharges de ces concurrents, n'a-t-elle pas inscrit quatre membres de son bureau sur la liste CAPI pour les élections du 6 décembre ? On vous laisse vérifier par vous-mêmes.

 

Dans cette enveloppe, chaque syndicat a fourni une plaquette détaillant ses motivations et ses revendications pour ce vote de la CAPI. Sauf la CFDT... Étrange non ? Nous avons un slogan à leur suggérer : La CFDT pour se servir et non vous servir !

 

À défaut d'être accrocheur, cela aura au moins le mérite d'être honnête.

 

Permettons-nous à présent de revenir sur quelques-unes de leurs revendications locales parues ce dimanche 18 novembre :

 

LE PASSAGE AU MOTOROLA NUMERIQUE :

 

→ Ceux qui s'intéressent au problème depuis plus longtemps que les élections savent que c'est déjà acté par contrat et non pas par une quelconque intervention divine

 

SECURISATION DU DOMAINE :

 

→ Une revendication du seul bureau local Force Ouvrière et pour laquelle une réponse existe, la preuve se trouve dans le compte rendu du CHSCT du 2 octobre 2018 consultable à la demande. MERCI DONC DE NE PAS S'OCTROYER LES MÉRITES D'AUTRUI

 

CRÉATION DE 3 POSTES SUPPLÉMENTAIRES ELAC :

 

→ Par quel prodige ? Avez-vous lu la réforme concernant les ELSP qui englobe les ELAC ?

 

RESPECT DES EFFECTIFS OFFICIERS ET MAJORS :

 

→ Interrogé par nos soins sur leur positionnement à ce sujet lors d'un audit de l'établissement récemment, un éminent secrétaire CFDT a répondu avec sa gouaille habituelle : « rien à foutre c'est votre problème ». Les gradés qui ont rejoint leurs rangs apprécieront, au même titre que les autres... Force Ouvrière a dénoncé le phénomène par voie de tract le 15 novembre donc encore une fois, PAS DE RECUPÉRATION A DES FINS ÉLECTORALES ON VOUS REMERCIE

 

CABINES TELEPHONIQUES ISOLEES DES COURSIVES :

 

→ La CFDT est sans doute la seule à ignorer que les téléphones seront installés en cellule sur le CP Annoeullin avant la fin de l'été prochain ?

 

SUPPRESSION DU MATIN/NUIT :

 

→ On tient de l'inédit en terme de revendication pour le coup...

 

BRIGADE PARLOIRS : ajustement des horaires afin de limiter les horaires négatifs

 

→ Un nouveau planning parloir, mis en place depuis, a été vendu aux organisations syndicales lors du dernier CTS comme étant valable par l'actuelle secrétaire adjointe CFDT. Serait-il devenu mauvais en quelques semaines ?

 

SUPRESSION des rappels rouges l'été pour la brigade 12h détention (création de postes) :

 

→ Cela sera-t-il sans conséquence pour les congés d'été ? Demande-t-on encore au roulement de diminuer un effectif déjà lessivé au bénéfice d'une brigade ?

 

Jean de la Fontaine disait fort justement :

 

« Nous faisons le cas du beau nous méprisons l'utile

Et le beau souvent nous détruit »

 

A celles et ceux qui ont l'intention de donner leurs votes à la

CFDT, faites-le au moins en connaissance de cause.

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr