Prison de Nice : Dérapage... Non contrôlé !

19/11/2018

 

Ce jeudi 16 novembre avait lieu le comité technique spécial (CTS) de la Maison d'arrêt de Nice.

La séance se tenait malgré l'apparition d'un membre de la direction qui n'était pas convoqué. On peut se demander, dès lors, l'utilité du règlement intérieur du CTS... le Président de séance ne se donnant même pas le peine de l'appliquer.

 

Alors que nous avions évoqué les deux premiers sujets qui étaient à l'ordre du jour, le directeur se trouvait assaillit de questions, tout à fait légitimes, sur le fonctionnement de l'établissement.

Plutôt mal à l'aise à l'idée d'y répondre, il a préféré changer de sujet (tiens donc !)...

 

Pour se justifier ou tenter de noyer le poisson,

il s'en est pris lâchement et gratuitement aux gradés des communs

puis aux surveillants de détention, critiquant leur manière de servir !

 

POUR FORCE OUVRIÈRE C'EN ÉTAIT TROP,

NOUS AVONS PRÉFÉRÉ CLAQUER LA PORTE ET QUITTER LA SALLE !

 

Ces instances consultatives n'ont pas vocation

à être les exutoires d'un Directeur en panique

qui ne trouve pas mieux à faire pour se justifier que dénigrer son personnel !

 

Il n'est pas acceptable d'afficher autant de mépris pour les agents. Il est, certes, beaucoup plus facile de critiquer que de se remettre en question... mais ça n'a jamais permis d'avancer.

Charge au directeur de montrer plus de respect, la prochaine fois, pour le travail de ses personnels.

 

Nous lui avons donc rappelé que ces derniers exercent leur métier dans des conditions particulièrement difficiles, dans un établissement ou la sécurité n'est qu'une utopie.

 

Monsieur le Directeur, sachez que vos agents sont d'excellents professionnels, mais qu'ils sont actuellement en souffrance, et ce n'est pas votre mépris à leur égard qui va les aider. Faut-il vous rappeler la situation de la MA Nice ?

 

• alarmes qui ne fonctionnent pas... ou très mal.

 

• émetteurs récepteurs préhistoriques

 

• surpopulation pénale galopante

 

• vacances de postes

 

• mise en place des EJV... à l'arrache...

 

Et ne parlons pas du retard de la mise en place des tuteurs de stage, qui a mis facilement 2 ans à se faire... un record, et beaucoup de temps perdu.

 

Nous attendons du concret sur l'ensemble de ces sujets et surtout, du respect pour chacun d'entre nous! Si vous voulez vous rafraîchir la mémoire à ce sujet, revoyez votre (superbe) note de service sur le respect.

 

Force Ouvrière exige une vrai remise en question de la direction sur le travail effectué par l'ensemble des personnels de la Maison d'arrêt de Nice. De là naîtra la reconnaissance qui leur est due... de là reviendra peut-être la confiance du personnel envers la Direction... peut-être

Lire le communiqué

 

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr