Déclaration Limimnaire, CTAP du 14 novembre 2018 : Monsieur le directeur de l'AP, vous êtes arrivé à vos fin...

14/11/2018

 

Monsieur le directeur de l'administration pénitentiaire, vous êtes arrivé à vos fins avec la complicité du secrétariat général, de l'administration pénitentiaire et de vos amis de l'UFAP Unsa Justice. Organiser un CTAP à 22 jours des élections professionnelles et un CTM à 16 jours, du jamais vu ! Le secrétariat général du ministère de la Justice s’était pourtant engagé à ne pas tenir de réunion institutionnelle décisionnaire au mois de novembre.

 

Par crainte de ne pouvoir le faire après le 6 décembre, vos collaborateurs de l'UFAP Unsa Justice et vous-même voulez faire passer en express arrêtés, décrets et textes, allant jusqu'à nous envoyer des documents de travail non validés par Bercy :

 

- Un plan de requalification du corps de commandement qui va impacter tous les personnels, du surveillant au commandant et mettre à mal la chaîne de commandement. Vous allez scinder le corps de commandement en deux et donc l'affaiblir, créer des inégalités et des tensions entre les officiers.

 

- De même que pour les Premiers Surveillants et Majors à qui vous avez promis monts et merveilles et qui, à la lecture des textes, vont se retrouver laissés pour compte. L'UFAP Unsa Justice a d'ailleurs déjà tiré un trait sur les 500 majors pénitentiaires, en ne présentant aucune liste nationale. L’UFAP ne souhaite pas représenter un grade entier… et ce n’est que le début.

 

- Pour les surveillants, c'est la mort d’une revalorisation statutaire ambitieuse tel que la catégorie B, c'est la fin de toute progression sociale en interne.

 

On comprend mieux aujourd'hui, à la lecture de ces textes, pourquoi au mois de janvier l'UFAP UNSA justice était opposée à toute revalorisation indemnitaire et encore plus statutaire.

 

Aujourd'hui les masques tombent, ce plan de requalification n'a qu'un objectif : affaiblir les personnels, les diviser et permettre aux corps des directeurs de l'administration pénitentiaire d'obtenir la catégorie A+ en créant une catégorie A, à moindre coût !

 

Pour FORCE OUVRIÈRE, la catégorie A+ pour les directeurs, OUI MAIS avec tous les officiers en A et tous le CEA en B !

 

L'UFAP aujourd'hui démontre par ses actes et ses choix qu'elle est encore et toujours le vrai syndicat du patron et du pouvoir !

 

Concernant la prime de fidélisation, là aussi vous allez créer tension et division. L’enveloppe globale concernant cette prime de fidélisation signé en décembre 2015, est passée d'un peu plus de 2 millions à plus de 6 millions d'euros UNIQUEMENT grâce à FORCE OUVRIÈRE et aux Collègues mobilisés en janvier 2018 devant les portes. L’UFAP refusant toute négociation indemnitaire !

 

Il est bon de rappeler les faits, rien que les faits, afin de rafraîchir la mémoire à certains.

 

La première semaine de mobilisation du mois de janvier, FORCE OUVRIÈRE a été exclu des négociations au motif que le ministère et l’intersyndicale UFAP/CGT refusaient des négociations autour de l’indemnitaire et le statutaire. Le premier relevé de conclusions proposé par l'administration et ces deux organisations syndicales n’a fait en aucun cas état d'une prime de fidélisation ni de revalorisation indemnitaire et statutaire !

 

Le Secrétaire Général de l'UFAP Unsa Justice, Jean-François Forget, a d'ailleurs dit dans tous les médias "nous ne voulons pas d'argent". (https://goo.gl/3FbHLg)

 

Concernant la création d'UDV (Unités pour détenus violents), un projet nous est présenté aujourd’hui en CTAP, alors même qu’aucune concertation préalable n’a eu lieu avec FORCE OUVRIÈRE.

 

Vouloir mettre en marche forcée ces unités de vie dans des établissements sans moyen supplémentaire en termes de travaux, de matériel, et surtout de personnel c'est mettre les collègues en danger !!

Quartiers étanches, QER, QPR, QDV etc… c'est l'argent du contribuable jeté par les fenêtres ! Seule la classification des établissements permettra une gestion intelligente et efficace des différents types de détenus.

 

Jamais un directeur de l’administration pénitentiaire n'aura fait autant de mal à notre profession en si peu de temps, avec la bénédiction du Secrétaire Général de l'UFAP Unsa Justice.

 

Monsieur le directeur de l'administration pénitentiaire nous espérons que ce CTAP sera votre dernier.

 

Alors le 6 décembre, en votant FORCE OUVRIÈRE, les Personnels auront le pouvoir de vous évincer ainsi que vos collaborateurs de l'UFAP UNSA Justice du pouvoir. Cela nous permettra de revenir sur tous ces textes, arrêtés et décrets qui mettent à mal les personnels, tous Grades et Corps confondus de l'administration pénitentiaire.

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr