Prison de Fleury-Mérogis : Purge Administrative !

 

Pour rappel, au mois de janvier les personnels se sont massivement mobilisés devant les portes de notre établissement pour dénoncer leurs conditions de travail, de sécurité et de vie.

 

Pour étouffer cette contestation légitime soutenue par l’opinion publique, l’Administration Pénitentiaire applique sans scrupule une politique de fermeté et de division à l’égard de ces personnels.

 

Ainsi, après avoir orchestré le casse de la honte avec l’application des retenues de 1/30e qui a étranglé et précarisé le pouvoir d’achat d’un bon nombre de personnel.

 

Voilà que la deuxième vague de sanctions administratives et pécuniaires vient plomber davantage le portefeuille de ces ouvriers de la pénitentiaire : Exclusion avec sursis et/ou ferme !

 

Pour accentuer et marquer cette disparité entre agents, le Directeur de l’Administration Pénitentiaire, dans ses calculs étroits et espiègles, a décidé de jouer le « banquier » en distribuant des bonus et des malus !!

 

Récompenses pour les uns et sanctions pour autres tel est le dénouement de la crise profonde qui touche les prisons de la République. DIVISER POUR MIEUX REGNER !

 

HONTEUX ET SCANDALEUX !!

 

Et que penser de l’oubli du signataire de ce relevé de conclusion « sans négociation préalable des levées de sanctions » ?

 

De surcroît, les patrons du « CAC 40 carcéral », avec ces équations comptables et suicidaires, témoignent de toute leur considération à l’égard d’un personnel en proie au doute.

 

Si certains valets de notre administration veulent mettre au pas et réprimer toute forme de protestation de la base avec ces pratiques dégradantes, notre organisation prévient que cela accouchera à coup sur d’une démotivation générale de toute une profession.

 

Par ailleurs, le bureau local Force Ouvrière constate que la prime de fidélisation réclamée par la base lors du mouvement du mois de janvier a été foulée au pied et est passée par le sas de contamination du tandem UFAP-DAP dans sa politique outrancière de division des personnels.

 

Notre organisation continuera sans distinction à défendre l’ensemble des personnels pour la valorisation de nos différentes missions régaliennes !

 

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr