Prison : La dérive de L'UFAP à Majicavo

07/11/2018

 

Cher(e)s compatriotes, cher(e)s camarades, cher(e)s collègues. Les élections professionnelles vont avoir lieu le 06 décembre 2018. L'ensemble des personnels sera appelé à choisir leurs représentants pour défendre leurs droits et leurs devoirs pour les quatre prochaines années.

 

Vous compatriotes Mahorais, ne vous laissez pas berner par des idéologies et des mensonges qui ne veulent que profiter de vos voix et au finale vous laisser sur le carreau. Le syndicat, soit-disant majoritaire, à savoir l'ufap, ne cesse de prêcher la bonne parole pour vous noyer.

 

Eh oui camarades !!!! toutes les promesses que vous font l'ufap ne sont que des mensonges que vous découvrirez tôt ou tard. Tous les collègues qui sont rentrés à Mayotte racontent la même chose : la trahison de l'ufap, la méconnaissance de la situation de Mayotte.

 

Eh oui camarades. La dernière fois que le secrétaire général de l'ufap était venu à Mayotte c'était en 2010.

 

Cet organisation est à la base de l'injustice que subissent les agents Mahorais recrutés localement depuis les années 90. Le corps transitoire pour les agents de Majicavo a débuté en 2005 et devait se terminer en 2009 pour intégrer le corps de l'état en 2010 pour tous les agents. Le dossier de Majicavo ayant ainsi été rédigé, nous avions cru que la transition était finie, à l’instar de nos collègues policiers qui ont intégré le corps de l'état depuis 2004, avec le soutien de leur directeur de l'époque et de leur ministère.

 

Au CTPM de Paris, en 2010, tous les syndicats, même ceux qui ne connaissaient pas Mayotte, à travers les exposés de nos représentants, nous ont soutenu pour en finir avec cette transition à l'exception de l'ufap qui a soutenu son projet pro-administration qui allait à l'encontre du projet d’intégration des agent de Majicavo à la fin de la transition. Pire encore, il souhaitait que la transition continue jusqu'en 2019 !!!!!!.

 

En 2011, le ministre de la justice de l'époque, Monsieur MERCIER Michel, en déplacement à Mayotte nous avait reçu et avait dit qu'il allait voir pour ramener cette transition à 2015 voir 2014. Malheureusement il a quitté le gouvernement en 2012. Conséquence de la trahison du l'ufap, certains agents sont partis à la retraite sans avoir été intégré dans le corps de l'état, et d'autres, qui doivent partir à la retraite dans quelques années, vont perdre beaucoup en termes de pensions qui ne pourront jamais être rattraper.

 

Les collègues qui rentrent de la métropole, nous racontent leurs déboires à l'ufap. Si cette organisation prétend aimer Mayotte, pourquoi son secrétaire national n'a pas daigné passer à Mayotte pour voir ses adhérents alors qu’il a passé une semaine à l’île de La Réunion durant le mois d’octobre????.

 

Comment peut-on prétendre aimer les agents Mahorais quand on se vante de venir régulièrement à La Réunion (tous les 2 ans) alors que pour Mayotte cela fait presque 10 ans qu’il n’y a pas mis les pieds. Les grands combats qui ont été menés et gagnés, aussi bien à Mayotte qu'en Métropole, c'est grâce à Force Ouvrière Force Ouvrière sera toujours là pour vous soutenir dans tous les domaines.

 

Cher(e)s collègues, je vous demande de faire le bon choix avant qu'il ne soit trop tard.

 

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr