Prison de Marseille : Lettre ouverte à Madame Le Ministre de la Justice

29/10/2018

 

Le SLP FORCE OUVRIÈRE du CP MARSEILLE, vous remercie de votre visite dans notre établissement.

 

Le SLP FORCE OUVRIÈRE, souhaite tout d'abord revenir sur le soulèvement d'ampleur historique qui a vu le jour en ce début d'année, suite aux événements tragiques survenus au sein de nos établissements.

 

Nous ne pourrons jamais oublier les dramatiques agressions !!!

Ni les collègues qui les ont subies !!!

Nous ne pourrons jamais oublier la tentative d'assassinat de BORGO !!!

Ni les plus de 4000 agressions sur l'année 2017 !!!

Les personnels Pénitentiaires ont exprimé leur raz le bol !!!

 

En seule réponse :

 

le Ministère a eu un relevé de conclusions qui n'apporte pas grand chose : laissant tout espoir de réformer en profondeur notre système. Ce projet déshonorant pour les personnels signé par un seul syndicat, a occulté les véritables revendications.

 

La réponse du Directeur de l'Administration Pénitentiaire a été les sanctions et le ton « méprisant » employé lors de sa venue à Marseille le 09 février 2018.

 

Quand est-il aujourd'hui de ces belles promesses ??

 

Comment comptez-vous vous y prendre ??

 

Le recrutement de surveillants pénitentiaires est un « fiasco » le métier de surveillant pénitentiaire n'attire pas !! La fin du mode dégradé est irréalisable !!! L'accompagnement social des personnels à ses limites, il n'y a pas assez de logement social, les jeunes agents se retrouvent très vite en difficultés financières !!! Les formations obligatoires ont du mal à être programmées !!!

…/...

 

Seule une véritable négociation, INDEMNITAIRE ET STATUTAIRE, pour tous les personnels, de tous grades et de tous corps, pourra respectée la volonté des personnels

 

NE LAISSER PAS VOS PERSONNELS DANS DE TELLES SOUFFRANCES !!!

 

ARRETEZ LE MASSACRE D'UN SYSTEME ANACHRONIQUE !!! 

 

Nous avons vécu une ouverture de Baumettes 2 chaotique, qui a duré plus de 3 mois tout en continuant de faire fonctionner Baumettes Historique laissée totalement à l'abandon.

 

La fermeture de BH, a connu bon nombre de soucis, pressée par la direction et la Direction Interrégionale qui ont suivies les directives de la DAP. Il aurait été souhaitable de prendre en considération la réalité du terrain.

 

Les personnels sont fatigués, épuisés, stressés...., les chartes de gestion de service ne sont pas respectées, certains services sont au bord de la rupture.

 

Une exaspération générale de l'ensemble des personnels est palpable, même si par rapport à l'ancienne direction ils ont un peu plus de « reconnaissance », ou peut-être une autre manière de leur faire croire qu'ils sont un peu plus écoutés.

 

Les directions ont tendance d'expliquer ceci uniquement par l'absentéisme. Argumentation un peu simpliste !!! Il faudrait creuser le fond du problème.

 

Il faudrait un réel état des lieux concernant les effectifs !!! De plus, le retour d'expérience de Baumettes sur un an n'a pas été fait, celui de six mois tout juste !!! Pour FORCE OUVRIÈRE, depuis l'ouverture de B2 nos dirigeants à tous les niveaux cherchent à gagner du temps.

 

Pourtant, à peine quatre mois après l'ouverture de Baumettes 2, les délégués FORCE OUVRIÈRE n'ont cessé d'alerter la Direction sur tous les problèmes rencontrés, notamment lors des premières intempéries. En effet, à chaque pluie les locaux prennent l'eau, les sous-sols sont inondés, les accès doivent se faire manuellement, les pompiers ont du intervenir pour évacuer l'eau, certaines pièces dans les bâtiments ne peuvent être utilisées de part leur état dégradé, de l'odeur de moisissure qui s'est installée.

 

De nombreuses pannes d'ascenseurs rendent difficile le travail de chacun, des chemins communicants sans protections (pluie, projections...). La société qui gère ces problèmes met trop de temps pour réparer. Comment une construction telle que les Baumettes a t-elle pu être faite sans prendre conscience de tous les paramètres ?

 

Comment se fait il que l'administration n'ait pas mis plus de moyens humains et matériels

 

Les Baumettes ont-elle servi de « brouillon »

pour les autres établissements ??

 

A croire que notre établissement a toujours été considéré comme la « dernière roue de la charrette » de la région. La situation accablante, désastreuse, dangereuse des Baumettes est dénoncée depuis des années par FORCE OUVRIÈRE, et nous laisse l'impression de n'émouvoir personne.

 

Les violences physiques et verbales, les agressions, les menaces, les insultes subies au quotidien par les personnels, restent souvent impunies, pour raisons médicales. Les transferts lors d'agressions prennent trop de temps, les agents doivent se retrouver souvent à face à leurs agresseurs.

 

Le plus urgent dans les mois à venir, va être le manque d'effectif alors que pendant bien longtemps, tous nos dirigeants ont considérés que les Baumettes avait un trop de personnels. Nous allons perdre prés de 60 agents qui ont été mutés à la CAP du 24 septembre au 5 octobre 2018 avec seulement 10 arrivées. Nos responsables doivent anticiper en demandant des aujourd'hui, des stagiaires lors des prochaines sorties de promotions, afin de combler le manque de l'UHSI, B2, QPS impossible sans apport !!!

 

Quartier QPS/CSL

 

Sous les feux de la rampe est la principale raison de votre visite aujourd'hui.

 

Ce QPS a été présenté aux OS en mode dégradé avant son ouverture, avec un apport de personnel en dessous de celui de l'organigramme de référence. Ce projet a été voté contre par FORCE OUVRIÈRE !!!

 

Malgré tout, l'ouverture de ce QPS s'est faite en accélérée, pour vite fermer BH!!!

 

L'UHSI

 

Structure ouverte depuis 12 ans considérablement délabrée !!! Rideau de sas donnant accès aux unités HS, ouvert depuis plus d un mois !! Le protocole entre le personnel médical et la pénitentiaire inexistant depuis sa modification au départ de la Police en 2007 !! Les moyens de communications sont obsolètes !! Aucune sécurité lors des visites des détenus, pas de portique de détection avant d'arriver dans la structure !! Les stagiaires et élèves en personnel médical sont trop nombreux, plus d’enquêtes avant leurs arrivées.

 

Nous vous demandons de prendre en compte

non seulement les moyens humains,

mais également les moyens matériels.

 

FO PÉNITENTIAIRE : ne cautionne pas le désordre qui règne dans cette administration, qui a accumulé des retards sans précédents et accélère des projets suicidaires en sacrifiant ses personnels

 

Vos établissements Mme le Ministre sont en souffrance, en manque de personnel, de moyens et de reconnaissance, il ne serait pas souhaitable d'aggraver la situation.

 

À l'avenir, il serait souhaitable que les constructions des futurs établissements notamment pour ce qui nous concerne Baumettes 3, car si on considère votre plan immobilier nous allons revenir à un CP de 1300 places, répondent à des critères pertinents tenant compte de la particularité de l'institution, de l'environnement et de ses acteurs et plus particulièrement des personnels qui y travaillent.

 

Leur rôle est capital et ne pas les associés aux différents travaux de réflexions, serait une erreur monumentale !!!

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr