Prison de Nanterre : Une détention calme...

28/10/2018

 

Petit message à l’intention de ceux qui œuvrent à faire croire qu’à la Maison d’Arrêt des Hauts de Seine, l’adage « tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes » a la vie dure :

 

Samedi 27 octobre 2018, ce qui avait débuté comme une froide journée d’automne, se transforme en ce qui pourrait être considérée comme la journée la plus chaude de la semaine.

 

En fin d’après midi, deux détenus à l’issue de leur parloir famille, se sont retrouvés porteurs de produit stupéfiant. Comme d’habitude, ils n’ont pas rendu la tache facile aux agents présents . Devant le refus d’obtempérer de ces deux énergumènes, l’utilisation de la force accompagnée de mise en prévention fut nécessaire.

 

Dans le même temps, deux détenus du B0 se sont entendus pour mettre simultanément fin à leur existence. Et c’est par le feu que ces deux personnes ont choisi d’en finir. Sans une organisation rigoureuse, ces malheureux n’auraient pas survécu.

Bilan, un détenu évacué par les pompiers et hospitalisé, un autre intoxiqué par les fumées. Côté personnel, aucune victime n’est à déplorer.

 

Les chose auraient pu en rester là, mais le sort en avait décidé autrement

 

Un détenu est victime d’une crise cardiaque. Malgré ce qu’ils viennent de vivre, les personnels agissent encore une fois avec abnégation et professionnalisme. L’individu est hospitalisé également, procédure qui entraîne l’emploi de deux agents supplémentaires.

 

Cette sombre journée se termine par une tentative de suicide, avortée grâce à la vigilance des agents présents.

 

Ces événements simultanés, nous prouvent que dans une maison d’arrêt parisienne, la vie n’est pas un long fleuve tranquille.

Le personnel, faisant fi du faible effectif, sait se montrer exemplaire en toutes occasions.

 

Le Bureau Local FORCE OUVRIÈRE demande une gratification exceptionnelle pour ces agents qui ont su montrer leur grand professionnalisme dans la difficulté quotidienne de l’exercice de leur fonction. 

 

Le Bureau Local FORCE OUVRIÈRE félicite l’ensemble des agents qui ont prouvé qu’ils doivent accomplir des missions de sauvetage même au péril de leur vie.

 

Le Bureau Local FORCE OUVRIÈRE rappelle qu’à l’instar d’autres OS, nous ne tairons pas ce qui se passe dans cet établissement car nous sommes et resterons libres et indépendants

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr