Programme immobilier pénitentiaire : Un tour de passe-passe, de la poudre de perlimpinpin...

23/10/2018

 

Encore une fois, on veut nous prendre pour des benêts ! 15000 nouvelles places de prison qui résonnent comme l’aboutissement d’un voeu pieux ; celui de l’encellulement individuel respecté à l’horizon 2027…. Mais bien sûr ! Si le gouvernement actuel reprend à son compte des constructions quasi terminées avant le début de la mandature, alors on gonfle sensiblement les chiffres….


Mais soit ! FO Pénitentiaire n’est pas là pour compter les points entre les différents partis politiques mais bien pour juger si telles ou telles promesses de campagne ont été tenues…

 
Soyons pragmatiques et faisons comme Saint Thomas : regardons objectivement la situation et ne nous laissons pas endormir par une belle présentation au goût de miel qui nous a été servie notamment pendant la présentation du Programme Immobilier Pénitentiaire.

 
Il est certain que la première pierre en ce qui concerne la construction d’une nouvelle maison d’arrêt ne verra pas le jour d’ici à 2022. Pour FO Pénitentiaire, cette fâcheuse habitude qui consiste à promettre monts et merveilles aux personnels en espérant que les successeurs gouvernementaux assureront le service après-vente, est un refrain que l’on entend depuis des décennies…


La grande déception pour FO Pénitentiaire, c’est toujours cette vision idyllique où des établissements spécifiques à très haute sécurité n’auraient pas leur place… Car non, les 2000 places dites « haute sécurité » ne sont rien d’autres que des étages sécurisés dans des maisons d’arrêt, tous ce qu’il y a de plus banal ! Sans compter les conséquences des équipes dédiées à ces quartiers qui sont coûteux en terme de personnel et qui ne sont pas en abondés d’effectifs au regard des organigrammes de référence, surtout dans les maisons d’arrêt déjà au bord de l’asphyxie… En d’autres termes, comment faire du neuf avec du vieux…et pour pas cher !!! Nous avons une pensée émue pour les établissements surpeuplées des Hauts de France qui ne verront pas l’ombre de nouvelles places créées. Et de fait, c’est garanti au moins jusqu’en 2028…


Mais ne soyons pas bégueules. Dans tout ça, il y a un peu de positif. A la force de nos revendications, nous voyons apparaitre un embryon de bon sens en assistant à la naissance des établissements classés par ordre de sécurité et du profil des détenus, et non plus en fonction de leur statut pénal !


LA CLASSIFICATION DES ETABLISSEMENTS !


Preuve s’il en fallait que le combat syndical peut réussir à faire évoluer notre métier. L’apport d’idées nouvelles, que nous défendons depuis longtemps, a enfin germé dans l’esprit de notre administration. Même si nous avons été dénigrés par certains qui seraient tenter de reprendre ce projet à leur compte, notre combat légitime qui vise à améliorer les conditions d’exercice des personnels aura servi à faire avancer les choses !


FO Pénitentiaire prend donc acte de la création des SAS (structures d’accompagnement vers la sortie) pour une capacité totale de 2000 places sur tout le territoire, il n’en demeure pas moins qu’un maillon reste manquant au bout de la chaine : celui du sécuritaire. Mais vous le savez, nous ne lâcherons pas et malheureusement l’avenir encore une fois nous donnera raison… De plus, pourquoi ne pas réhabiliter les structures pénitentiaires existant en centre-ville pour faire ces « SAS » et consacrer ces 2000 nouvelles places à la construction de nouvelles maisons d’arrêt ? FO Pénitentiaire attend encore un soupçon de réponse à cette question…


Tous ceci nous amène forcement à penser à l’essentiel : les personnels ! (Sinon qui le ferait si ce n’est FO Pénitentiaire…)


Comment avec ces ouvertures et les prochains départs massifs à la retraite, l’administration compte-t-elle s’y prendre pour recruter de façon qualitative et quantitative ?


FO PÉNITENTIAIRE A LA SOLUTION : LA CATEGORIE B ET UNE VRAIE REVALORISATION DES SALAIRES.


Libres à certains opportunistes de se glorifier et de se contenter de maigres obtentions indiciaires en 2013, ils n’effaceront pas ce qu’a vécu l’ensemble du corps d’Encadrement et d’Application…le rendez-vous manqué d’un passage en catégorie B dès janvier 2018 !

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr