Prison de Caen : Ça chauffe en service de nuit

18/10/2018

 

Durant la nuit du 17 au 18 octobre les personnels ont encore dû gérer un de nos énergumènes.

 

Le détenu H. , bien connu pour avoir déjà mis le feu à sa cellule vendredi dernier, n’a rien trouvé de mieux que de se couper. Jusque là rien d’exceptionnel il est vrai.

 

Néanmoins une fois le médecin sur place pour venir effectuer les soins le détenu H. qui s’était rendormi est devenu fou de rage.

 

Comprenons bien, nous devons le faire soigner mais pas à 2h du matin

Encore un pensionnaire se pensant à l’hôtel. LA BLAGUE

 

Tellement énervé qu’il avait mis sa plaque chauffante en marche avant l’entrée en cellule des personnels et du médecin. Ils ont juste eu le temps de sortir avant qu’il ne leur lance au visage ! Le médecin se verra menacer par son patient mécontent…

 

Force Ouvrière Pénitentiaire demande le transfert de ce détenu rapidement, détenu qui n’a guère le comportement adéquat pour notre établissement.

 

Force Ouvrière Pénitentiaire demande que ses plaques chauffantes lui soient retirées d’ici là afin d’éviter un nouvel incident !

 

Force Ouvrière félicite les agents présents qui ont géré cet incident de la meilleure des façons.

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr