Lettre ouverte à Madame Nicole Belloubet Garde des Sceaux, Ministre de la Justice

17/10/2018

 

Ducos, le 18 octobre 2018

 

Madame Nicole BELLOUBET

Garde des Sceaux, Ministre de la Justice

 

Ministère de la Justice

13, Place Vendôme

75042 PARIS Cedex 01

 

Madame la Ministre,

 

Il y a quelques jours vous annonciez le ″programme immobilier 15.000 places″ ! Un grand sentiment d’amertume pour les Personnels Pénitentiaires exerçant sur le territoire Martiniquais. FORCE OUVRIÈRE, syndicat soucieux d’œuvrer pour améliorer les conditions de travail des Personnels Pénitentiaires attendait des engagements forts de vos services pour une prise en charge optimale de la réinsertion sociale des personnes détenues.

 

Le 27 février 2018, nous remettions à Mme la Sénatrice Catherine CONCONNE un dossier intitulé ″l’organisation carcérale en Martinique″. Le 13 mars 2018, elle remettait ce dossier au Ministère de la justice à votre directeur de cabinet, Monsieur Mathieu HERONDART.

 

Nous sommes surpris qu’aucune annonce ne vienne étoffer le dispositif carcéral en Martinique, concernant la lutte contre la RECIDIVE, accompagnant des mesures fortes visant à améliorer la préparation à la sortie des personnes détenus.

 

Pour autant, dans votre programme immobilier, nous constatons qu’il est prévu des SAS, et l’implantation de 02 établissements de 180 places ouverts tournés vers le travail.

 

Par conséquent, FORCE OUVRIÈRE, vient aujourd’hui vous proposer l’implantation de l’une de ses structures carcérales en OUTRE-MER à titre expérimental, sur le site de CHAMPIGNY à Ducos en MARTINIQUE, à fortiori sur l’assise foncière existante puisqu’une réserve de 12 hectares est disponible.

 

Ce projet viendrait rénover le ″QCDR″ qui héberge des détenus condamnés à des peines de moins d’un an, et qui palie aussi à l’absence de CSL dans des dortoirs inadaptés ! Multiplier le taux d’occupation des personnes détenues et promouvoir les nouveaux schémas et dispositifs de prise en charge (Exemple : Respecto)

 

Il s’agit surtout de rassurer l’opinion publique martiniquaise sur la qualité et la fiabilité du service public pénitentiaire qui doit non seulement permettre l’exécution des sanctions pénales, mais qui se doit aussi de préparer les personnes détenues à retourner dans la société avec d’autres perspectives !

 

Je vous prie d’agréer Madame la Ministre l’expression de ma très haute considération.

 

Le secrétaire local

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr