Prison de Val-de-Reuil : Éprouvante Matinée !

 

Hier, nous avons vécu une journée très particulière…

 

Bagarres, tentative d’agression, détenu sur les toits, découvertes d’objets illicites, double intervention au quartier disciplinaire, et tout cela en une journée !

 

8h00

Une bagarre éclate au bâtiment G entre deux détenus. Rapidement sur les lieux, les surveillants interviennent et procèdent à la descente de régime et à la mise en prévention nécessaire.

 

9h45

Lors de la distribution des traitements médicaux au sein de l’unité F4, un détenu mécontent du refus du surveillant d’accepter sa demande le menace verbalement « de le balancer par-dessus la rambarde ». Se sentant menacé, le surveillant tente d’esquiver le détenu. En vain celui-ci parvint à agripper le surveillant à sa polaire, déterminé à agresser notre collègue. Il a fallu in-extremis l’arrivée rapide de renforts afin d’éviter le pire.

 

10h15

L’alarme générale retentit au sein de l’établissement ! En effet, sur la zone gymnase de la division 2, un détenu bien connu de la détention escalade le mur du socio en s’appuyant sur la grille menant aux abords. Repéré par le personnel sur le toit du quartier socioculturel de la division 2, le détenu très virulent est finalement emmené par une équipe d’intervention au quartier disciplinaire.

 

Après une intervention professionnelle face à la virulence du détenu, le voyou persévère et monte encore crescendo dans la rébellion. Il fracasse son plateau repas, il inonde sa cellule puis savonne le sol… Un vrai guet-apens. Une seconde intervention est nécessaire !

 

Cette épuisante et interminable matinée a mis à rude épreuve une nouvelle fois le personnel rolivalois !

 

Monsieur le Directeur, la situation de l’établissement ne cesse de s’aggraver. La sécurité de votre personnel n’est plus assurée. La situation actuelle des quartiers disciplinaires est désastreuse, qu’attendez-vous pour transférer ces voyous aux dizaines de procédures disciplinaires et aux profils inadaptés à notre établissement ?

 

Sachez que ces voyous épuisent quotidiennement le personnel avec ces multiples gestions équipées.

 

Le Syndicat Local Pénitentiaire Force Ouvrière Val de Reuil souhaite un prompt rétablissement au surveillant victime de cette tentative d’agression qui aurait pu avoir de lourdes conséquences.

 

Le Syndicat Local Pénitentiaire Force Ouvrière Val de Reuil félicite vivement l’ensemble du personnel pour sa réactivité, son professionnalisme et son courage face à ces différents incidents qui ont mis en péril la sécurité de notre établissement. Malgré les illégales et injustes sanctions dont ont été victime le personnel suite au dernier mouvement social, celui-ci répond PRÉSENT !

 

Le Syndicat Local Pénitentiaire Force Ouvrière Val de Reuil exige des réponses claires et précises concernant la défaillance des systèmes d’alarmes (une légende sans fin ces fameuses alarmes obsolètes), les transferts de détenus et la mise en place de concertinas.

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr