Prison de Beauvais : BIS REPETITA ! Encore obligés d'écrire ce mot : AGRESSION

10/10/2018

 

« Un détraqué a agressé notre Copain »..., et oui un de plus, nous écrivions cela il y a à peine quelques jours et nous sommes déjà obligés de recommencer aujourd’hui !

 

DEUX COUPS DE POINGS GRATUITS

 

Pendant qu’il range son matériel à l’issue d’une séance de sport qui s’est déroulée sans incident, notre Collègue a été lâchement frappé au visage, un voyou profitant de lui asséner deux coups de poings au niveau de la tempe au moment où il se trouve baissé. Ces gestes totalement gratuits sont assurément prémédités! !

L’agent sonné déclenche alors son alarme portative qui se répercutera à la MAH1 ! Les renforts se rendront naturellement vers ce bâtiment… au grand désarroi de notre Ami obligé de ramper, blessé, jusqu’à son bureau pour « péter » l’alarme coup de poing ! Imaginez l’attente infernale subit par notre Camarade !

 

Et les signalements ??

 

Cette agression aurai pu, « DU », être évitée! Il est inadmissible de voir que ce détenu ai été envoyé au sport bien que son comportement très inquiétant en cours de promenade eut été signalé à de multiples reprises non seulement par le Personnel, mais aussi par ses codétenus. Propos incohérents, menaces envers les Agents, délires de persécution….

 

Mais qui est responsable une fois de plus de cette « mise en danger de la vie » de notre Camarade, nous vous le donnons en mille, Personne !! Du moins une fois de plus l’encadrement n ‘aura visiblement pas tenu compte des mises en garde...nous nous demandons franchement si au final cet encadrement en a quelque chose à faire...

 

INCOMPÉTENCE MANIFESTE

 

Et que dire de notre cheffe de détention : Censé être la cheffe de file du Personnel, représentante syndicale à ses heures... un exemple ! Cette dernière s’est empressé d’isoler notre Collègue pour qu’il fasse ses écrits administratifs de suite ! Ainsi que le débriefing de sa propre agression ! Avant même d’évacuer ce dernier vers un service de soins !

 

PATHÉTIQUE ! Une fois de plus !

 

QUI SERA RESPONSABLE, OU PLUTÔT QUI SE SENTIRA RESPONSABLE

EN CAS DE DRAME … ?

 

Le SLP-FO BEAUVAIS souhaite un prompt rétablissement à notre Collègue attaqué lâchement et sera bien entendu à ses côtés pour les démarches qu'il entreprendra.

 

Le SLP-FO BEAUVAIS exige la sanction maximale et le transfert de ce lâche dès la fin de sa sanction disciplinaire !

 

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr