Prison de Grasse : Une nouvelle fois des détenus ont traversé les murs de la Maison d'Arrêt !

03/10/2018

 

ET BIEN OUI... JAMAIS 2 SANS 3 !

 

MAIS... DEPUIS LES GRAVES INCIDENTS DE MAI ET AOÛT, RIEN N'A ÈTÈ FAIT ?

 

ET BIEN NON... RIEN DE RIEN !

 

Dans la nuit du 2 au 3 octobre, la Maison d'Arrêt de Grasse est alertée par la Police qu'un incident serait en cours sur notre quartier mineurs. Bigre... mais comment est-ce possible ?

 

C'est très simple : un détenu incarcéré au quartier mineurs, qui entend le tapage et devine ce qui se trame, alerte avec son téléphone portable (cherchez l'erreur...) la Gendarmerie de Nice, qui alerte la Police de Nice, qui alerte la Police de Grasse... Ubuesque, mais bien réel !

 

Et heureusement qu'ils nous ont alerté ! Les passe-murailles avait déjà traversé 4 cellules et commençaient à s'attaquer à la 5ème. L'objectif ? Aller régler son compte à un autre mineur, pour une sombre histoire d'insultes. Il n'étaient plus qu'à 2 cellules de l'objectif et peut-être, cette fois-ci, du drame.

 

Lors du contrôle de l'ensemble des détenus du quartier mineurs, une arme artisanale (confectionnée avec un morceau de verre) sera en effet retrouvée sur l'un deux. Était-il un agresseur potentiel ? Une victime potentielle qui cherche à se protéger ? Quoi qu'il en soit, personne n'est en sécurité à la MA Grasse, pas même à l'intérieur d'une cellule fermée à clé. Un comble !

 

Et pourtant... Le 29 juin, notre Ministre de tutelle s'est rendue dans les Alpes Maritimes, et même si elle ne s'est pas donnée la peine de se déplacer sur la MA Grasse elle n'a pas hésité à déclarer par voie de presse au sujet de l'incident de mai : «nous avons immédiatement pris des mesures» «A Grasse les travaux ont été repris».

 

AH BON? QUELLES MESURES? QUELS TRAVAUX?

 

• Imposer aux agents de faire plus de rondes la nuit ? Oui.. mais c'est inutile !

• Rafistoler les murs à l'identique ? Oui... mais c'est inutile !

 

Force Ouvrière exige des travaux de sécurisation du Quartier Mineurs en urgence !

 

Force Ouvrière renouvelle son soutien à l'ensemble des personnels de la MA Grasse qui effectuent quotidiennement un travail remarquable, dans des conditions difficiles. Ils ne sont en rien responsables et n'ont pas à subir les carences d'une administration plus préoccupée par son image et son budget que par la sécurité de ses agents et des personnes détenues dont elle a la charge.

 

Alors oui... cette situation a tout lieu d'en discréditer et ridiculiser certains...

mais certainement pas ceux qui œuvrent sur le terrain !

Lire le communiqué

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr