Prison de Nantes : Complicité ou indifférence ?

02/10/2018

 

Depuis plusieurs mois, le Centre Pénitentiaire de Nantes et la Maison d'Arrêt subissent les assauts de délinquants qui viennent livrer nos pensionnaires en substances et objets prohibés.

 

Ces dernières semaines les projections s'intensifient, aujourd'hui il ne fait aucun doute qu'un commerce parallèle est devenu particulièrement lucratif et que de nombreux détenus ont créé leur petite PME au sein de notre établissement.

 

En août et septembre 40 projections ont été interceptées avant d'arriver entre les mains de nos détenus en voie de réinsertion.

 

Ces 40 projections représentent près d'1 KG de produits stupéfiants, 40 téléphones, une lame de scie … …

Quand on sait que certains jours une quinzaine de projections sont récupérées par les détenus et que l'on peut évaluer a moins de 20 % les colis interceptés, on ne peut qu'imaginer les quantités de substances et objets illicites circulant en Détention.

 

D'ailleurs, suite a des projections lors du week-end du 22 septembre, pas moins de 20 téléphones et 150g de produits stupéfiants avaient été saisis lors de fouilles inopinées. Hier après midi ce sont près de 250g de produits stupéfiants saisis.

 

Quand a cela on ajoute des détenus qui sortent de la cour de promenade pour aller gambader et récupérer des colis en zone neutre ou grimper sur les toits des cours de promenade, le panorama a de l'allure !

 

Quelles réactions de nos hauts dirigeants ???

 

Depuis la mi-juin, Messieurs les sénateurs Priou et Vaugrenard ont alerté notre Ministre. Aucune réponse. Sans doute attend-elle un drame pour réagir.

Quant a la Direction Interrégionale, inertie totale, aucun moyen financier pour endiguer ce fléau, la seule mesure en place est de refuser le transfert des détenus qui franchissent les grillages des cours de promenade pour se rendre en zone neutre ou grimper sur les toits.

 

Quelle crédibilité pour les personnels et la Direction locale quand la Direction Interrrégionale cautionne de tels méfaits ?

 

Le syndicat local Force Ouvrière personnels de surveillance du CP de Nantes apporte son indéfectible soutien aux personnels de tous grades qui tentent de pallier les défaillances de Notre Ministère et de nos hauts dirigeants.

 

Le syndicat local Force Ouvrière personnels de surveillance demande à Madame la Directrice Interrégionale nouvellement arrivée de ne pas trop suivre les traces de son prédécesseur et d'ériger en priorité la sécurité des personnels en leur donnant en urgence les moyens de lutter contre les projections.

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr