Prison de Fleury-Mérogis : Bâtiment D5, un personnel usé et sur tous les fronts

 

Ce lundi 01 octobre 2018 vers 17h00, les personnels du bâtiment D5 ont dû une nouvelle fois faire preuve de professionnalisme, de détermination et de sang froid pour circonscrire un feu de cellule et intervenir sur une tentative de suicide.

 

Si ces faits se banalisent aux yeux de nos dirigeants, notre Organisation quant à elle dénonce avec force et légitimité la pénibilité de notre profession et les conditions de travail de ces Ouvriers de la Pénitentiaire.

 

Pour rappel et dans la continuité du mouvement du mois de janvier, notre Organisation Professionnelle, ne cesse d’alerter la direction locale et la direction interrégionale sur les dérives incessantes d’une population pénale qui demande toujours plus.

 

En effet, vers 17h00 un détenu alerte via l’interphone notre collègue au rond-point 02 afin de prévenir que son co-détenu fait une tentative de suicide par pendaison. Aussitôt une équipe de surveillants se rend sur les lieux pour secourir et prêter assistance à ce dernier.

 

Au même moment, un feu volontaire de cellule se déclare sur le premier étage, aile de gauche !

 

À peine remis de leurs émotions les agents interviennent d’une manière très professionnelle et maîtrisent ce deuxième incident non sans difficultés.

 

Parallèlement à la veille d’un CHSCT, instance locale garante du bien être du personnel, le bureau local Force Ouvrière, demande à la direction locale de regarder la réalité de nos coursives et d’entendre enfin le besoin criant de formation des BLEUS et de leurs souffrances psychologiques.

 

De même, notre organisation dénonce avec force, la vague de sanctions administratives qui se profile à l’encontre des personnels qui ont lutté avec dignité et courage devant les portes de notre établissement pour réclamer de meilleures conditions de travail, de sécurité et de rémunération.

 

Ainsi le relevé de conclusion signé avec le sceau de la trahison , nous ramène à la triste réalité du terrain : N’en déplaise à certains, RIEN N’A CHANGÉ !

 

Le bureau local Force Ouvrière félicite l’ensemble des acteurs pour la gestion de ces incidents et réclame des récompenses à la hauteur de leur engagement.

 

Le bureau local Force Ouvrière ne cessera de dénoncer tout événement qui met en péril les structures et les personnels !

 

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr