Prison de Maubeuge : : Recensement relatif aux améliorations des conditions de travail et questions d’hygiène.

30/09/2018

 

 

 

Monsieur le Directeur,

 

J’ai l’honneur de vous solliciter car le 16 Octobre 2018 aura lieu le comité technique de l’établissement où seront actés les améliorations des conditions de travail avec un budget correspondant de 2642,50 euros. Les questions d’hygiène et de sécurité seront obligatoirement abordées pour un établissement non doté d’un CHSCT.

 

Le SLP-FO du CP Maubeuge a effectué un recensement des besoins de chaque service que vous trouverez ci-dessous. Vous n’êtes pas sans ignorer que l’établissement traverse actuellement une situation de sous-effectif en personnel entrainant de ce fait une augmentation de positionnement en longue journée. Les agents sont donc régulièrement dans l’incapacité de jouir de leur temps de pause réglementaire de quarante-cinq minutes. C’est donc pour cela que le SLP-FO du CP Maubeuge vous demande la mise en place de micro-onde dans chaque mirador pour que les personnels puissent prendre un repas chaud dès lors qu’ils sont confrontés à des difficultés pour se faire relever et donc se restaurer.

 

Nous souhaitons également l’acquisition d’un nouveau réfrigérateur avec un compartiment congélation pour que les personnels puissent y mettre du surgelé dans le cadre de l’utilisation de la future cuisine. Le réfrigérateur actuel pourrait être mis en place au BGD pour que les agents puissent avoir de l’eau fraiche durant les fortes chaleurs car nous déplorons que ce ne fût le cas cette année.

 

Serait-il possible de refaire un état des lieux des différents fauteuils dans les services et de procéder à leur renouvellement dans le cadre de la gestion déléguée et non pas sur le budget ACT, comme cela a pu être le cas l’an passé.

 

RECENSEMENT ACT :

 

PCH : Senseo

Mirador 1 et 2 : Senseo et Micro-onde

PIC : Senseo

BGD : Cafetière thermos et réfrigérateur (ancien de la cuisine)

Bureau gradé A : Store et ventilateur

PIC PROMENADE : Fauteuil ergonomique (appuie tête, accoudoir, réglage dos) avec réalisation d’une estrade par la maintenance pour que les agents soient à hauteur, horloge.

CUISINE : 2 micro-ondes, 1 réfrigérateur, 1 Senseo et une batterie de casserole et poêle collective.

ÉQUIPE : Couverts et assiette

SALLE DE REUNION : Ventilateur

RESSOURCES HUMAINES : Micro-onde

CHAMBRE 1ER SVT : Ventilateur

CHAMBRE NUMERO 3 : Téléviseur

BUREAU 1ER SVT : Climatiseur

SALLE DE REPOS : Baby-foot

DIVERS : Porte gant de fouille

CHAMBRE DE VEILLE ET MEZZANINE PORTE D’ENTREE : Mise en place de télécommande universelle sur support fixe.

COULOIR ADMINISTRATIF RDC : Mise en place distributeur café, friandise et signer un partenariat avec la société avec reversement de 10% à l’amicale des personnels ou à une association.

 

Concernant les questions d’hygiène et sécurité, le bureau local souhaite vous alerter sur l’absence de la médecine de prévention à l’établissement depuis de nombreux mois. A ce jour les agents n’ont pas leur visite annuelle obligatoire. Si seulement l’argent dépensé pour les contrôles médicaux était orienté différemment, vous seriez à même de rémunérer un médecin.

 

Il serait judicieux d’imposer un planning de nettoyage des glacis au prestataire privé. A ce jour durant le contrôle quotidien, les agents doivent marcher sur les détritus jetés suite aux caillebotis endommagés. L’état de ces patios nuit fortement à la mission de contrôle des agents qui se voient exposés à des risques de chute.

 

Il a été remarqué récemment qu’un nombre important de vitrages étaient cassés dans les couloirs d’accès aux ailes d’hébergement. Aucune mesure de prévention ni de protection n’est mise en œuvre. Une sensibilisation s’avère nécessaire et ce sans délai. N’attendons pas qu’un vitrage rompe totalement et occasionne des blessures !

 

Ces derniers mois, les personnels travaillant au sas véhicule sont revenus à l’âge de pierre, ils se voient imposer la lourde tâche de pousser la nouvelle porte d’un poids considérable. Ce problème est récurrent. Attendons-nous qu’un agent se blesse pour prendre ce problème en considération ? Et au-delà des risques physiques qu’encourent les agents, ce dysfonctionnement représente une faille de sécurité majeure pour notre établissement.

 

En Février, le SLP-FO du CP Maubeuge vous avait déjà sollicité pour l’installation d’un cabinet d’aisance au poste de surveillance promenade. Comme unique solution, vous avez demandé à l’OMAP de ne plus affecter de femmes sur ce poste. Votre décision au-delà d’être discriminatoire, est dénuée de toute logique puisqu’elle veille à considérer que seules nos collègues féminines ont besoin d’un WC.

 

Monsieur le directeur, je vous mets au défi de rester enfermé dans votre bureau des heures sans avoir accès à un WC. Les relèves sont impossibles car plus d’agents disponibles. Le SLP-FO du CP Maubeuge vous demande d’avoir un peu de considération et vous demande la mise en place, sans délai, d’un sanitaire sur ce poste.

 

En qualité de Chef d’Etablissement vous êtes dans l’obligation de veiller à la sécurité de vos personnels. A défaut de cette volonté vous engageriez votre responsabilité pénale que nous ne manquerions pas de dénoncer auprès des autorités judiciaires.

 

Également, le SLP-FO du CP Maubeuge se réserve le droit de saisir le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail départemental.

 

Ne doutant nullement de l’intérêt que vous porterez à mes requêtes, je vous prie d’agréer, Monsieur le directeur, mes salutations distinguées.

 

A Maubeuge, le 30 septembre 2018

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr