Prison de Perpignan : Intervention de FO Solidarité n'est pas un vain mot !!!

29/09/2018

 

" Il est bien malheureux d'être obligé de poser un ultimatum à Monsieur le Directeur Interrégional afin que notre intervention trouve preneur. La peur de révéler aux médias la gestion calamiteuse de l’administration tant sur les conditions de travail des personnels que sur l’hébergement des détenus a été le déclencheur. FO déplore l’URGENCE de la situation qui aurait dû être examinée par l’administration dès la fin du mois d’Août !!!"

 

Explication:

 

Grace à l’intervention de FO Pénitentiaire de Perpignan, le Directeur Interrégional a ordonné à la direction locale de faire un passage de 16 Détenus de la Maison d’Arrêt (75 matelas au sol ce jour) vers le Centre de détention qui compte aujourd’hui 27 places de libres.

 

Les statistiques tenues par les officiers du CD nous montrent que depuis fin Août, le surencombrement de la Maison d'Arrêt aurait très bien pu être réduit sachant que le nombre de places libres sur le Centre de Détention oscillait entre 11 et 28.

 

Pour FO Pénitentiaire de Perpignan, il est inadmissible que l'administration n'est pas pris conscience de cette absurdité. Comment peut-on faire dormir à même le sol des pensionnaires dans une structure surencombrée quand dans ce même établissement une autre structure est en capacité d'en diminuer le nombre, et de ce fait de diminuer le nombre de matelas au sol.

 

FO Pénitentiaire de Perpignan rappelle à l'administration que c'est à elle que revient la mission d'héberger ses pensionnaires dans les meilleures conditions et que c'est à elle aussi de palier à l'insécurité de ses personnels.

 

FO Pénitentiaire de Perpignan reste persuadé que l'énergie dépensée par Mr le Directeur lors des visionnages des bandes de films pour épier le personnel du CD afin de trouver un "coupable" à la non distribution des médicaments, devrait plutôt être utilisée à des fins utiles: la sécurité et la sûreté des personnels, et des pensionnaires.

 

FO Pénitentiaire de Perpignan précise que c'est le renvoi d'un agent suite à la notification de sanctions que le système s'est enrayé.

 

Ce n'est pas parce que notre navire vacille au gré du vent, qu'il faut l'aider

à sombrer.

 

Pour éviter cette issue, FO vigilant, toujours à vos cotés !!!

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr