Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

20/09/2018

 

En date du 14/05/2013, signature au rabais (déjà) par le duo UFAP/DAP : UFDAP ! Du protocole pour les personnels de surveillance (qui s’en souviennent encore, en consultant leur fiche de paie aujourd’hui ?!!!) ; protocole dont avaient été exclus les officiers !

 

En date du 13/03/2017, signature, toujours par les mêmes acolytes et amis, d’un relevé de conclusion sur une pseudo réforme du corps de commandement (CDC) ! Relevé qui découlerait en fait, selon ces sbires, du protocole de 2013 à l’attention du corps d’encadrement et d’application (CEA), qui, en réalité, n’a eu que ses yeux pour pleurer face à l’indigence de ce relevé ! Relevé, nous vous le rappelons de nouveau, où n’apparaissaient pas les officiers ! Allez comprendre, mais soit ! Seulement 4 années de perdues dans le plan de carrière de plusieurs milliers de collègues !!!

 

En date du 09/01/2018, la DAP présentait aux organisations syndicales la « réformette » du corps de commandement et d’une partie du corps d’encadrement (dont l’UFAP avait eu la primeur bien avant, puisque co-gestionnaire de la rédaction de cette régression sociale) !!! Les instigateurs de ce recul statutaire historique (maintien du CEA en catégorie C et des officiers en B) ont préféré sacrifier 90% du corps du personnel de surveillance, en tirant ce dernier vers le bas, plutôt que d’appuyer la demande de FO Pénitentiaire afin d’obtenir la parité avec nos « confrères » de la police nationale (CEA en cat B et officiers en A) !!! Mais soit ! Ce plan devant s’étaler sur la période 2018-2022 !!!

 

2013/2022, 9 ans de perdus pour toute une profession !!!

 

De plus, quelle ne fut pas notre surprise de voir apparaître, dans cette présentation, un alinéa sur la durée de la formation des surveillants, la passant à 6 mois (FO Pénitentiaire a voté contre en CTAP ! ). Ni vu, ni connu, je t’embrouille, et ce au détriment des élèves surveillants !!!

 

En date du 13/09/2018, le secrétaire de l’UFDAP et son plus fidèle officier (sic !), qui ne sont plus à une contradiction près (voir la trahison des personnels pénitentiaires, pour une paire de « rangers », suite au conflit social de ce début d’année), nous font la promotion de la réforme à venir pour les officiers !!! Réforme qui ne débuterait plus en janvier 2018, mais peut être à la fin du premier trimestre… 2019 (si tout va bien) !!! Et se terminerait en... 2023 (si tout va bien) !!! 2013-2023, cela ne fait-il pas, dorénavant, un écart de 10 ans ? Toute une génération aura été exclue de toute réforme de son corps, et ceux qui pourront en bénéficier se compteront, in fine, sur les doigts de la main ! HONTEUX ET SCANDALEUX, notamment quand il est écrit que le dossier actuel, serait toujours au guichet unique de la Direction Générale de l’Administration de la Fonction Publique, dans l’attente d’arbitrages !!! Mais alors, l’UFDAP n’est pas certaine de ce qu’elle avance ?!!! A chacun de se faire sa propre opinion !!!

 

Pour FO Pénitentiaire, il est encore temps de stopper cette gabegie et de revenir sur ce scandale statutaire ! Pour se faire, il faut renégocier ce pseudo plan en s’appuyant sur nos revendications : CEA en catégorie B avec la parité indiciaire police, 250/300 euros / mois en plus, fusion des grades Surveillant/Brigadier et 1er Surveillant/Major ; redonner de l’attractivité aux métiers de surveillant… Officiers en catégorie A avec la parité indiciaire police (voir grilles police en annexe); fusion des grades Lieutenant/Capitaine (voir nos propositions datant de 2015) ; repositionnement du corps dans la chaîne hiérarchique… Il faut que ce qui a été rendu possible, à juste titre, pour nos collègues CPIP, le soit pour le personnel de surveillance.

 

En date du 23/05/2018, FO Pénitentiaire éditait un écrit où il s’interrogeait sur des questions restées sans réponse, concernant cette pseudo réforme du corps de commandement mais, ne l’oublions pas, également que d’une partie du corps d’encadrement ! Extraits de nos interrogations :

 

« En effet, comment peut-on, aujourd’hui, invariablement ne pas communiquer la cartographie des postes des collègues censés passer en catégorie A (art 10 ou pas ? Mobilité obligatoire tous les 4 ans ou pas ? Quid des collègues souhaitant rester en B ?...), les postes de Commandant (modalités de passage ; les emplois concernés…), La répartition des postes et des logements par Nécessité Absolue de Service (NAS) entre les LT/CPT et les Gradés passant en B ? Les modalités de passage de la catégorie C à LT/CPT (mobilité ou nomination sur place ? Sur quels postes ? Priorités sur les LT en poste ? Reprise de l’ancienneté ? Les différents taux de promus-promouvables ?)

 

En date du 24/05/2018, le SNCP/CFDT nous démentait, dans un tract au titre évocateur : « Info ou intox, restons lucide », et prétendait qu’il était prématuré de dire que la réforme se fera ou pas (sic) ! Mais dans un réflexe de lucidité en date du 18/09/2018, cette OS convient que l’UFAP a vendu les officiers à des fins électorales !!! C’est exactement ce que nous clamons depuis des mois avec la différence, pour FO Pénitentiaire, que ce ne sont, malheureusement, pas que les officiers qui ont été trahis par l’UFAP, mais bien tous les personnels de surveillance !!!

 

En date du 28/05/2018, seule une composante de l’UFDAP, en l’occurrence l’UFAP, trouvait bon de répondre en traitant les représentants FO Pénitentiaire de terroristes islamiques (TIS) !!! Vous conviendrez tous que, dans le contexte actuel, de tels propos sont juste inadmissibles et se doivent d’être dénoncés et combattus !!!

 

Ces insultes masquent l’impuissance de ses rédacteurs, mais elles ne valorisent pas notre profession et les personnels de surveillance qui méritent une toute autre reconnaissance !!!

 

Voltaire disait : « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire ».

 

Il faut savoir accepter la contradiction, tout en argumentant ses propositions ! C’est la position de FO Pénitentiaire !

 

En attendant la suite donnée à cet outrage verbal, les questions posées restent sans réponse !!!

 

Enfin, nous tenons également à préciser, contrairement à ce que véhicule l’UFDAP, que FO Pénitentiaire n’est pas contre une réforme du CDC, mais s’oppose effectivement à la « réformette »annoncée, qui devrait scinder le CDC en deux, en laissant de côté une partie du corps d’encadrement et tout le corps d’application ! Car si cette réforme est une réforme au rabais, bâclée, pas à la hauteur des enjeux des années à venir, il faut tout de même préciser que l’UFDAP a totalement oublié les surveillants et brigadiers, qui apprécieront cette marque de considération !!!

 

Les officiers et le CEA méritent nettement mieux. Voir les propositions, en date de 2015, où le SNP-FO était le seul à demander la fusion des grades Lt/Cpt, comme nous revendiquons la fusion des grades 1er SVT/Major ainsi que la fusion des grades surveillants/brigadiers.

 

Voilà les engagements de FO Pénitentiaire, qui sont à l’opposé de ceux de l’UFDAP !

 

LE CORPS D’ENCADREMENT ET D’APPLICATION EN CATEGORIE B LES OFFICIERS EN CATEGORIE A !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr