Prison de Clairvaux : Violente agression, trois surveillants blessés

13/09/2018

 

Ce mercredi 12 septembre 2018, dans un climat de détention plutôt tendue après la fouille d'hier soir, le détenu qui fomentait l'agression et la prise d'otage de notre collègue officier a décidé de tout casser dans sa cellule d'isolement. Il a appelé ses co-détenus toute la nuit à la rébellion et au tapage qui n'ont pas suivi bien heureusement.

 

L'intervention pour le placement au quartier disciplinaire étant de rigueur, une première équipe de trois agents s'est équipée mais le détenu s'étant retranché, le trinôme s'est replié pour revenir à 5 agents. Beaucoup d'éléments de configuration de ces cellules d'isolement ont rendu l'intervention très complexe. De plus la rage de ce détenu étant à son maximum il avait réussi à arracher le tabouret en acier et bois fixé dans le béton du sol, s'en servant comme arme à destination des collègues. Encore un quid sur la solidité de construction et de fixation dans ces nouvelles cellules.

 

Le bilan est lourd : 3 collègues blessés, 30 jours d'ITT pour l'un avec 2 côtes fracturées, 08 jours d'ITT pour le second avec une blessure au dos, et un pouce retourné pour le dernier.  

 

FORCE OUVRIERE apporte son soutien à nos amis et collègues victimes de cette acte de singerie. Nous les invitons à déposer plainte, en espérant que les sanctions pénales soient exemplaires pour cet individu.

 

FORCE OUVRIERE félicite les personnels qui ont maîtrisé cet individu très violent qui n'a rien à perdre étant en RCP.

 

FORCE OUVRIERE demande auprès de la direction de l'établissement que la sanction disciplinaire ne soit synonyme d'aucune compassion.

 

FORCE OUVRIERE demande à ce que les tabourets des cellules d'isolement soient retirés et remplacés par de simples chaises en plastiques beaucoup moins dangereuses. De plus le détenu a presque réussi à faire céder le passe menottes.

 

FORCE OUVRIERE fait le constat qu'il ne reste plus que 2 cellules d'isolement en état sur les 4 ce qui remet en cause  la capacité réduite de ce quartier.

 

EN SOUHAITANT BON RETABLISSEMENT A NOS COLLEGUES ENCORE UNE FOIS VICTIMES DE LA FOLIE DE NOS PENSIONNAIRES MAIS EGALEMENT VICTIMES D'UNE ADMINISTRATION QUI N'EST PAS A L'ECOUTE DU TERRAIN.

 

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr