Prison de Saint-Martin-de-Ré : Le point Godwin est atteint

 

2018 est une année qui restera dans les annales de l’Administration Pénitentiaire, comme celle ayant engendré un mouvement social important, suivi de mesures disciplinaires hors normes et qui se terminera par des élections professionnelles qui nous donnerons le tempo pour les années à venir.


Aujourd’hui, je viens par ce papier démontrer à quel point un syndicalisme de bas étage perdure sur l’un des 2 sites de la Maison Centrale de Saint-Martin de Ré. Un syndicalisme dont certains sont friands, mais qui n’est pas du tout ma tasse de thé. Un syndicalisme proche du néant.


Depuis quelques temps déjà, j’ai remarqué (ou l’on m’a fait constater) que l’impartialité, le courage, le discernement ne sont pas les qualités premières d’une ou plusieurs personnes qui oeuvrent dans l’ombre. Par manque d’intelligence sans doute. Par bêtise sûrement.


Ces personnes souhaitent et encouragent une guerre syndicale nauséabonde. La crétinerie est un sacerdoce chez eux, qu’ils entretiennent depuis bien trop longtemps. Fort heureusement, d’autres ne rentrent pas dans ce jeu stupide et abject.


Annoter des phrases infondées, niveau maternelle, sur des tracts syndicaux, les déchirer ou les mettre en boule dans une poubelle, faire disparaître les magazines Force Ouvrière soulèvent une question bien plus profonde que de possibles problèmes psy.


La perfidie est sans aucun doute une vocation. Elle n’est malheureusement pas diagnostiquée comme maladie mentale. Je ne tomberai pas dans la provocation constante de ces individus qui cherchent à nuire systématiquement. Ce n’est pas comme cela que notre profession, déjà bien malade, avancera pour le bien de tous.


«Dans la vie, nous commettons généralement nos plus grandes bassesses et nos plus grandes faiblesses pour des gens que nous méprisons cordialement.»
(Charles Dickens)


Ceci leur va à ravir…

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr