Prison d'Avignon-Le-Pontet : Entretien avec le Prefet

 

Mercredi 05 septembre 2018, le Préfet du Vaucluse est venu, suite à son affectation récente, connaître notre établissement et nos difficultés.

 

Le Syndicat Local Pénitentiaire FORCE OUVRIÈRE du Centre Pénitentiaire d'Avignon Le Pontet est la seule organisation à avoir répondu présente à l'invitation.

 

FORCE OUVRIÈRE a fait remonter plusieurs anomalies, ainsi que les problèmes sécuritaires, les difficultés rencontrés par les agents et les conditions de travail du personnel.

 

Le Syndicat Local Pénitentiaire FORCE OUVRIÈRE du Centre Pénitentiaire d'Avignon Le Pontet, a toutefois insisté et alerté le Préfet sur les nombreux objets et substances illicites qui pénètrent au sein de notre établissement soit par le biais des projections, soit par le biais des parloirs familles.

 

En ce qui concerne les projections, des projets existent, notamment la construction d'un mur à la place du grillage, devenu quasiment inutile, avec couverture de filets anti-projection sur la MA1 et MA2.

 

FORCE OUVRIÈRE a réclamé des interventions par les brigades cynophiles de façon régulières et aléatoires à l’occasion des parloirs famille ainsi qu'une augmentation du nombre de ronde périphérique effectuées par les forces de l'ordre, proposition sur lesquelles le préfet va travailler intensément.

 

Le Syndicat Local Pénitentiaire FORCE OUVRIÈRE du Centre Pénitentiaire d'Avignon Le Pontet a également sensibilisé le Préfet sur le manque d'effectifs, tous corps confondus, au sein du Centre Pénitentiaire d'Avignon Le Pontet et des risques psychosociaux qui en découlent.

 

FORCE OUVRIÈRE a également dénoncé les difficultés que rencontre le service de nuit, idéalement composé de 11 agents, bien souvent devant tourner en mode dégradé, ou encore les difficultés d'attente lors des gardes statiques. 

 

De plus, FORCE OUVRIÈRE a fait part au préfet des problèmes rencontrés au sein de notre établissement, concernant les détenus dont le profil psychiatrique est non conforme à notre institution.

 

Le préfet y a été attentif et va se mettre en relation avec le département de la santé pour voir s'il serait possible de rajouter, même à mi-temps, un personnel médical supplémentaire pour éviter des extractions médicales en service de nuit inutiles dites “urgentes”, comme les crise d'angoisse, etc...

 

De plus, le Syndicat Local Pénitentiaire FORCE OUVRIÈRE du Centre Pénitentiaire d'Avignon Le Pontet a demandé à connaître le protocole mis en place dans la région, concernant le suivi des détenus reconnus radicalisés, à leur sortie de prison.

 

De ce fait, le préfet a tenu à féliciter l'ensemble du personnel de notre établissement, pour ses détections, ses signalements et ses remontées d'informations sur les détenus radicalisés.

 

Le préfet a précisé qu'il porterait une attention particulière sur les menaces et les agressions sur le personnel, en effet, celui-ci considère le personnel de Surveillance au même titre que la police et la gendarmerie.

 

Pour conclure, FORCE OUVRIÈRE a tenu à rappeler au préfet, que suite au mouvement de protestation des personnels de Surveillance du mois de janvier 2018, de nombreux agents positionnés en congé maladie ordinaire, ont eu des retenues sur salaires par des « trentièmes » suivis de « sanctions de mises à pieds fermes et/ou avec sursis », ce qui occasionne un manque d'effectif supplémentaire, un non respect de notre institution, une mise en difficulté financière des familles et démontre un manque de considération du personnel de Surveillance.

 

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr