Prison de Fresnes : Agence SNT voyage !!!

04/09/2018

 

Pourquoi faut-il un drame pour que certains managers comprennent que l’on ne joue pas au jeu de hasard avec la vie du personnel ?

Lors des missions, l’évaluation des risques devrait être effectuée par une personne compétente ayant une bonne connaissance pratique des différentes missions du SNT.

 

Force ouvrière a eu connaissance de plusieurs missions faites avec une sécurité minimale dans des lieux sensibles alors que ces personnes détenues avaient un profil particulier.

Évaluer les risques correctement est très important puisque cela fait partie intégrante d’un bon plan de gestion de la sécurité, notamment de déterminer les moyens appropriés pour réduire le degré des risques même si le danger ne peut être éliminé.

 

Devons-nous vous rappeler quelques principes élémentaires.

 

En raison des incidents graves et des troubles à l’ordre public qui peuvent intervenir à l’occasion de la conduite de personnes détenues et s’agissant de lieux ouverts au public au sein desquels les personnes détenues peuvent se retrouver en contact avec des tiers, leurs amis, familles ou ennemis, tenter de se soustraire à sa garde, ou troubler l’ordre public.

 

Il convient de prendre en compte toutes les informations contenues dans le dossier individuel et connues sur l’intéressé qu’elles proviennent des services de police, de l’autorité judiciaire ou de l’administration pénitentiaire.

 

Certains carriéristes ont tendance à favoriser leur devenir et leur portefeuille, au détriment de la sécurité des agents du SNT en ordonnant l'accomplissement des missions à tout prix.

 

Afin que personne ne se plaigne de cette gestion malsaine, une petite cheffe misant sur son pouvoir, déstabilise, intimide, influence.

 

Tous les personnels sous ses ordres sont des cibles potentielles.

 

Toutefois même quand on n’est pas une cible directe, on est généralement stressé, par l’anxiété diffuse de devenir la cible.

 

Afin d’asseoir son autorité, cette petite cheffe se sentant toute puissante et ne tolérant pas la moindre frustration, distribue ses sanctions déguisées, donne des petites missions à certains et interdit à d’autres des missions d’extradition longues.

Aucune concession pour la sécurité du personnel lors des missions mais afin d’éviter de payer un panier repas, elle exige que les missions commencent très tôt, quitte à ce que les agents ne puissent se restaurer à leur retour de mission. (Mess fermé).

 

Selon les dires, cette petite cheffe toute puissante aurait décidé de mettre le CMA de Fresnes sur une extradition longue qui devrait se faire dans les jours prochains.

En effet l’agent qui devait effectuer cette mission a été semble-t-il écarté et remplacé par ce CMA. La raison évoquée : un cadeau pour son départ à la retraite.

 

Le SNT serait-il devenu une agence de voyage ???

 

Cette simple décision si elle se confirme à l’avenir, montre à quel point cette petite cheffe, gère son service et prend à la légère la sécurité et les transferts de personnes détenues.

 

MAIS surtout ne le criez pas sur les toits elle connaît du monde et vous finirez peut être au placard.

 

Force Ouvrière exige que la vraie cheffe de service reprenne en main le dossier sécurité, mais également celui des conditions de travail du personnel du SNT.

 

Force Ouvrière sera toujours présent pour les agents du SNT.

 

Lire le communiqué

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr