Prison de Nantes : FOUTAGE DE GUEULE ?

01/09/2018

 

 

Suite à un mouvement historique avec des avancées historiques, selon le signataire, aujourd’hui le Centre Pénitentiaire de Nantes qui accueille de gros profils agonise en silence.

Cependant on peut se rassurer, les « voyous » eux, n’en pâtissent pas et les opérations COM perdurent.

La Direction a-t-elle conscience de la situation et de l’état d’épuisement des personnels qui se démultiplient et sont au bord de la rupture ?

En effet une plaquette annonce un concert du groupe SUBUTEX ce mercredi, groupe qui se présente comme « un « je m’en foutisme » pas du tout en accord avec notre société en marche

» !!!

 

Et les agents dans tout ça depuis une signature historique ?

Depuis quelques années au QMA et suite à la mise en place du mode dégradé avec les suppressions de la surveillance des promenades MAF et SMPR, un agent de nuit en moins au QPA…. (le tout pour une quinzaine d’ETP) la sécurité ne tient qu’à un fil.

 

Et aujourd’hui ?

 

Des nuits à 11 ou 10, des promenades parfois non couvertes, disparition du mouvement PCC, des agents activités, mouvements, du dispo, du PEP 2 même s’il y a des parloirs…….et le tout avec « seulement » 11 CMO  au QMA  et 60 à 70 heures supplémentaires pour beaucoup d’agents !!!

Pas étonnant qu’après avoir enfilé une cagoule, être sorti de la cour de promenade et avoir franchi un nouveau grillage, un détenu puisse y récupérer tranquillement un colis qui n’est pas arrivé à destination. Pas de danger pour lui qu’on trouve des agents pour aller le chercher.

D’ailleurs, alors que 2 sénateurs ont interpellé la Ministre depuis la fin du printemps, celle-ci n’a toujours pas répondu sur la question sécuritaire des projections ?

Concernant les heures supplémentaires 10 000 heures en juillet pour le Centre Pénitentiaire dont 6600 heures pour le QMA sans couvrir tous les postes soit 60 ETP !!!

 

Cerise sur le gâteau alors que les agents qui subissent les rappels doivent payer les heures supplémentaires de leurs nourrices et leurs frais de déplacement comptant, notre Direction Interrégionale refuse le déplafonnement du paiement des heures supplémentaires et vit à crédit sur notre dos.

 

Concernant le concert de ce mercredi le syndicat local Force Ouvrière pénitentiaire personnels de surveillance du CP de Nantes demande la suppression de ce spectacle en raison du manque de ressources (sans évoquer l’ambiguïté de la plaquette de ces artistes).

 

Le syndicat local Force Ouvrière personnels de surveillance du CP de Nantes dénonce ces dérives d’une gestion non sécuritaire et « pro-voyou ».

 

Quand on n’a pas les moyens de ses ambitions on commence par sacrifier le bien-être de nos pensionnaires et dans un établissement pénitentiaire il n’est pas stupide de prioriser la sécurité de l’établissement et de ses personnels.

 

Le syndicat local Force Ouvrière personnels de surveillance apporte son soutien à l’ensemble des personnels et au service des agents qui tentent de pallier l’inconscience ou l’indifférence de notre Administration et des Politiques.

 

Lire le communiqué

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr