Prison de Condé-sur-Sarthe : Des sanctions à la hauteur de votre reconnaissance

 

Mme la Directrice, Le 16 août 2018, l'ELAC s'est rendu dans la cellule du détenu B pour le mettre en prévention. Une fois à l'intérieur, le détenu frappe et assène plusieurs coups de pic sur un surveillant qui sera touché au niveau de l'épaule heureusement protégé par sa tenue par coup.

 

Sans catastrophisme et sans naïveté, il est évident que le détenu ne visait pas l'épaule!

 

À la suite de son passage en CDD, le détenu écopera de 14 JOURS DE QD POUR AVOIR TENTE DE PLANTER UN SURVEILLANT!!!

 

Pour rappel Mme la directrice,

 

ART 121-5 du CP : La tentative est constituée dès lors que, manifestée par un commencement d'exécution, elle n'a été suspendue ou n'a manqué son effet qu'en raison de circonstances indépendantes de la volonté de son auteur.

 

Or, c'est bien le professionnalisme des agents qui ,ce jour-là, a permis d’éviter le pire!

 

Le 31 juillet 2018, le détenu K essaie de se rendre en promenade muni d'une arme artisanale. Elle lui sera retirée par le personnel de surveillance essuyant de nombreuses menaces.

 

Depuis son arrivée, ce détenu refuse tout de notre administration et martèle qu’il fera bientôt la « Une » de BFM s’il n'obtient pas son transfert.

 

À la suite de son passage en CDD, il écopera de 8 jours avec sursis sur une période de 6 mois.

 

Le 14 août 2018, des agents trouvent dans sa cellule de quoi manifestement confectionner une arme artisanale.

 

Or les 8 jours de sursis ne se sont pas transformés en ferme! Cette sanction n'a donc aucun sens !

 

Mme la directrice, en détention votre message est passé auprès des surveillants et des détenus: l'intégrité physique d'un surveillant, à vos yeux, ne vaut pas grand-chose.

 

Force Ouvrière vous demande de vous mettre, aussi peu que vous en soyez capable, à la place des victimes et des surveillants qui tentent de rentrer chez eux en pleine santé, car vos décisions prises en CDD sapent leur moral et leur travail.

 

Force Ouvrière rappelle avec conviction que ce manque de fermeté risque d'engendrer l'arrivée d'un corbillard au CP d'Alençon Condé sur Sarthe !

 

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr