Prison de Grasse : Réglement de compte !

27/08/2018

 

Dimanche 26 août 2018, une nouvelle fois, une fois de plus et sans doute bientôt une fois de trop, a eu lieu un règlement de compte sanglant en cour de promenade à la Maison d'Arrêt de Grasse.

 

Pour une raison qui reste à déterminer, une bagarre a éclaté dans la cour de promenade du bâtiment C. Un détenu en a frappé un second, puis s'en est suivi un attroupement et un déchaînement de violence à l'issue duquel un détenu a été extrait de la cour, en sang, le corps tailladé.

 

Il sera conduit vers les urgences où seront posées pas mois de 150 agrafes pour refermer les larges entailles qui couvraient les différentes parties de son corps.

 

De telles blessures n'ont pu être infligées que par une, voire plusieurs, armes blanches particulièrement tranchantes, lesquelles n'ont par ailleurs pas été retrouvées, malgré une fouille minutieuse de la cour de promenade et de ses abords.

 

Cet événement fait écho aux multiples bagarres et règlements de compte survenus ces dernières semaines sur les différents bâtiments de la détention.

 

Un violent règlement de compte avait, par exemple, éclaté au niveau de l'accès au bâtiment A le 21 aout. Les images de vidéo-surveillance montrent clairement qu'un détenu tente de porter des coups de couteau à ses codétenus venus l'agresser. Heureusement, la lame de son arme se cassera avant qu'il ne puisse l'utiliser, évitant de peu le bain de sang. Seul le manche du couteau sera retrouvé,

 

Cette recrudescence de violence est le reflet du trafic qui sévit en détention.

La fréquence de ces règlements de compte et la violence grandissante sont directement proportionnelles à l'ampleur du trafic.

 

Force Ouvrière alerte sur la prolifération d'armes blanches au sein de la détention (armes artisanales, couteaux en céramique...).

 

Force Ouvrière met en garde sur l'insécurité grandissante, tant pour les personnes détenues dont nous avons la responsabilité, que pour les intervenants et les personnels en tenue.

 

Force Ouvrière demande une fouille générale de l'établissement (et au passage, la mise en place des brouilleurs de téléphones portables efficaces promis par notre Ministre).

 

Force Ouvrière réitère sa demande de création d'un groupe de travail sur la gestion des mouvements en détention. Groupe de travail demandé en CTS le 2 avril 2018, accordé... puis tombé aux oubliettes estivales. Même si tout ne peut être résolu, nous avons le devoir de mener cette réflexion.

 

Force Ouvrière tire une nouvelle fois la sonnette d'alarme !

 

La détention est en passe de devenir un véritable pandémonium !

 

Il va falloir ouvrir les yeux et agir avant le point de non-retour... ou l'irréparable...

 

Lire le communiqué

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr