Prison de Saint-Martin-de-Ré : Un MAUVAIS Patron peut rendre ses personnels MALADES

 

 

Une récente étude américaine a rendu un constat terrible, sur la nocivité que peut avoir un mauvais patron sur ses personnels. Il peut être plus nuisible que le tabagisme passif.

 

Il serait intéressant de demander à des chercheurs français de recueillir des données au niveau de l’Administration Pénitentiaire.

 

Sachant que depuis peu, nos élites ont tous des doctorats tombés du ciel, ils pourraient ainsi s’autoproclamer « mauvais ou non ».

 

Le fait de travailler au quotidien, avec un mauvais patron, engendre du stress, et des dégâts plus importants sur la santé physique et mentale.

 

Les statistiques prouvent que les travailleurs s’habituent à leur condition de travail, malgré le fait qu’ils soient malheureux.

 

Un autre état de fait prouve que de graves problèmes de santé sont dus à la charge de travail toujours plus exigeante.

 

Alors, quand en plus, il s’avère que nos patrons donnent à tour de bras des sanctions dénuées de tout sens moral, parce qu’ils se prennent pour des médecins experts, la tension monte d’un cran, le stress rejaillit, le sentiment d’agression bat son plein et la dépression peut voir le jour.

 

Du coup, l’Administration Pénitentiaire devrait faire son mea-culpa devant le désarroi qu’elle provoque chez ses agents, suite aux mauvais traitements qu’elle occasionne en distribuant, depuis des mois, des pénalités et des représailles, toujours plus allergènes.

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr