Prison pour Mineurs d'Orvault : Multiples AGRESSIONS et RÉBELLIONS

 

Sombre journée ce jour à l’EPM d’Orvault : des agressions et des actes de rébellion. Tout commence dès 10h, lorsqu’un détenu qui se rendait au sport agresse violemment notre collègue suite à des remontrances pour des insultes prononcées à sa fenêtre.

 

Le détenu s’est rué sur notre collègue, l’a plaqué au sol et s’est littéralement déchaîné. L’intervention des agents a permis de faire cesser le massacre et de conduire ce « délinquant » au quartier disciplinaire avant son transfert par les ERIS.

Conduit à l’hôpital par les pompiers, notre collègue en sortira quelques heures plus tard avec des douleurs cervicales, des hématomes.

 

Quelques minutes plus tard, un détenu mécontent du retard pris dans les mouvements, suite à l’agression, assène un violent coup de pied dans la jambe du gradé. Celui-ci sera placé en cellule disciplinaire.

 

Vers 15 h quatre mineurs, dont la séance de sport est achevée, refusent de réintégrer. L’intervention de l’ensemble des personnels présents dans les murs est nécessaire et le professionnalisme et le sang-froid des agents permettent une réintégration sereine.

 

Vers 15h15 c’est la surveillante de l’unité 4 qui subit les foudres d’un détenu qui refuse de cesser ses tapages et quitte sa cellule en forçant  le passage et bousculant notre collègue.

 

Le syndicat local Force Ouvrière personnels de surveillance de l’EPM d’Orvault  félicite l’ensemble des personnels pour leur professionnalisme et la solidarité démontrée face à la voyoucratie.

 

Le syndicat local Force Ouvrière personnels de surveillance de l’EPM d’Orvault  souhaite un prompt rétablissement à notre collègue lourdement agressé aujourd’hui et attend une réponse judiciaire exemplaire.

 

Le syndicat local Force Ouvrière personnels de surveillance de l’EPM d’Orvault  se félicite du transfert du pire des protagonistes et de la réactivité de la Direction Interrégionale à répondre à la demande de l’établissement.

 

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr