Prison du Mans : Guérilla aux Croisettes

 

Cher collègues,

 

le jeudi 9 août 2018, sur le secteur du gymnase / terrain de sport, s'est déroulée une scène digne d'un film sur la guerre des gangs et nous sommes passés a côté de ce qui aurait pu être un drame sur la Maison d’arrêt Le Mans Les Croisettes.

 

En effet, un détenu a été roué de coups de poings et de barre en fer tandis qu’une course poursuite était engagée entres plusieurs détenus armés qui se jetaient sur tout ce qu'ils trouvaient pour éviter les coups.

 

Nos collègues ont dû intervenir dans la confusion la plus complète ignorant qui agressait qui mais constatant, effarés, qu’un détenu était venu en sport avec des béquilles !!! et surtout qu’un autre était armé de deux armes artisanales d’une longueur de 20 centimètres !!!

 

Bilan de la rixe : un détenu évacué à l’hôpital à moitié inconscient et des mises en prévention mais surtout deux collègues qui doivent suivre un « protocole sang » après avoir été exposés au cours de l’intervention.

 

Le bureau local Force Ouvrière de la MA Le Mans Les Croisettes

 

S’indigne de constater que, malgré de nombreuses demandes, des détenus visiblement inaptes au sport sont encore admis sur ce mouvement qui plus est avec des béquilles !!!!

 

S’interroge sur la fiabilité des dispositifs de sécurité puisqu’un détenu a pu quitter son bâtiment d’hébergement avec deux armes sans que personne ne se rende compte de rien !!!

 

Demande une réorganisation rapide des mouvements sports afin qu’un tel incident ne puisse se reproduire.

 

Exige, face à la multiplication de la saisie d’armes artisanales, l’organisation rapide d’une fouille générale à la MA Le Mans Les Croisettes avant qu’un drame ne soit à déplorer.

 

Rappelle que le « protocole sang » est d’application immédiate et que les agents touchés, même s’ils se portent volontaires, ne peuvent en aucune façon encadrer une extraction lorsqu’ils sont soumis à ce protocole.

 

le bureau local Force Ouvrière de la MA Le Mans Les Croisettes félicite les personnels qui sont intervenus au niveau du gymnase et qui, grâce à leur cohésion, leur réactivité et leur professionnalisme, ont permis d’éviter un massacre.

 

Nous nous tenons à la disposition des collègues touchés pour les aider dans leurs démarches et nous les assurons de tout notre soutien.

 

Lire le communiqué

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr