Prison d'Argentan : Urgence absolue

06/08/2018

 

Voilà désormais des mois que localement nous alertons sur les problématiques du Centre de Détention d’Argentan. Nous dénonçons le racket entre détenus, les pressions, les règlements de comptes en cellule dans le but de continuer les trafics à l’extérieur de nos murs comme à l’intérieur de la prison.

 

Les Equipes Régionales d’Interventions et de Sécurité sont déjà venues sur site 7 fois depuis le début de l’année, record absolu et malheureux !

 

Les personnels pénitentiaires sont épuisés, la détention use les agents et malgré cela ils restent professionnels en effectuant de surcroit de nombreuses heures supplémentaires tous les mois. Ils sont victimes de coups, d’insultes, de crachats…

 

Dénoncer le monde des bisounours ne sert à rien car le navire Argentanais coule bel et bien et personne ne tente d’écoper.

 

Ce week-end encore, de multiples bagarres ont eu lieu entre détenus sur tous les bâtiments du Centre de Détention. Actuellement, le nombre de demandes de placement en régime fermé volontaire augmente sans cesse.

A la vue des images de ces deux derniers jours, notre sang se glace ! Préméditation, guet-apens sont de mise !

 

Le constat est là, des décisions doivent être enfin prises et surtout nous ne pouvons nous cacher les yeux plus longtemps et ce dans l’unique but de masquer l’incapacité voire l’incompétence de certains à assumer leurs fonctions.

 

Il est tellement plus simple d’autoriser des mixeurs en détention que de faire respecter le règlement intérieur… On voit où cela mène…

 

Force Ouvrière demande qu’une cellule de crise soit ouverte immédiatement afin de reprendre en main l’établissement.

 

Force Ouvrière demande une audience à la Direction Interrégionale ainsi qu’à la Direction de l’Administration Pénitentiaire afin d’évoquer la situation de cet établissement au plus vite. La Direction locale en place est dépassée.

 

Les résultats présents ne peuvent être que le résultat de la politique pénitentiaire passée et actuelle.

 

L’Administration Pénitentiaire ainsi que le Ministère de la Justice se doivent d’assurer la sécurité des personnels à leur charge mais aussi celle des personnes détenues. Actuellement ce n’est guère le cas !

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr