Prison de Fleury-Mérogis : MAF Urgence signalée !

 

À l’heure où de nombreux sites pénitentiaires sont en souffrance sécuritaire tant sur le plan structurel que sur le plan des personnels, il est grand temps de se poser les bonnes questions. À l'heure où doit être remis un rapport relatif à l’évasion de R.Faïd, les faits divers ne cessent de défrayer la chronique sur la sécurité de nos établissements.

 

Aujourd’hui c’est sur la MAF de Fleury-Mérogis

où les défauts sécuritaires ont franchi un cap alarmant !

 

En effet, dans la nuit du 22 au 23 juillet 2018, une détenue située coté condamnées, a réussi à s’extraire de sa cellule pour une virée nocturne dans la cour de promenade ! Si cette détenue n’a pas tenté d’aller plus loin que les fenêtres des autres cellules adjacentes afin de s’alimenter en cigarettes, les éléments sécuritaires défaillants qui ont été remontés au Bureau local Force Ouvrière sont particulièrement inquiétants !

 

Nous apprenons en sus que depuis ce week-end la détenue en question, qui avait été transférée pour des raisons de sécurité évidentes, est de retour pour divulguer son mode opératoire !

 

Pour rappel lors de la mobilisation nationale en janvier vous étiez nombreux a clamer de meilleures conditions de travail et de sécurité ! Au regard des carences sécuritaires portées à notre connaissance le bureau local Force Ouvrière exige :

 

- Un audit sécuritaire d’urgence à la MAF.

 

- Le report dans l’immédiat de la création du quartier mineur mixte.

 

- La ré-ouverture des miradors (fermeture pour équation comptable)

 

- Le transfert des détenus TIS vers des établissements plus sécuritaires.

 

- Le renfort en effectif et sa formation dans la prise en charge des détenus spécifique.

 

- La mise en œuvre d’exercices spécifiques liés à la sécurité inhérentes.

 

-Le maintien du service de nuit à sept agents.

 

De même pour notre organisation, le préalable à tout projet d’envergure passe d’abord par une rénovation de la MAF avec le respect des normes en vigueur (désamiantage, refonte des canalisations,réévaluation sécuritaire… Etc.)

 

Le Bureau local Force Ouvrière apporte tout son soutien aux personnels, tous corps et grades confondus, de la MAF, qui doivent accomplir leur mission dans un abandon total sans qu’aucun moyen ne leur soit attribué, alors que ces mêmes agents voient déferler des fonds pour le bien-être des détenues, avec la création d’une crèche pour ces dernières, financée à hauteur de 100 000 € et à coup de grands renforts médiatiques.

 

Entre sécurité et paix sociale,

on voit où nos hautes instances placent leur priorité !

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr