Prison de Nantes : Malgré toutes les précautions

24/07/2018

 

La semaine passée, le QMA de Nantes a eu la « chance » d'accueillir un nouveau pensionnaire.

 

Ce détenu, grand voyageur pénitentiaire et connu pour de multiples agressions, est déjà passé à l'acte aujourd'hui, moins d'une semaine après son arrivée au quartier d'isolement.

 

Si la cohérence de son affectation interroge au vu des ressources humaines nécessaires à sa gestion, alors que nous sommes totalement à l'agonie et que nous ne parvenons plus à couvrir les postes du mode dégradé, nous ne pensions pas, qu'avec les mesures sécuritaires décidées judicieusement par la Direction et le corps de commandement, nos collègues pourraient payer un si lourd tribut.

 

Malheureusement cette crapule a frappé fort peu avant midi lors de la distribution du repas. En effet les 4 agents équipés dont le gradé de secteur ont subi les foudres de ce voyou pour avoir voulu faire appliquer les consignes de sécurité, à savoir l'interdiction d'obstruer le barreaudage.

 

Face au refus d'obtempérer du détenu et après avoir sécurisé la cellule, le gradé est allé retirer le drap attaché à la fenêtre. C'est alors que ce « sauvage » s'est rebellé. Ce dernier a arraché le bouclier qu'il a dégrafé au passage tout en assénant de violents uppercuts à l'agent bouclier puis à continué de distribuer des coups de poings aux autres agents présents !

 

Après de longues minutes nos collègues sont parvenus à le maîtriser et le détenu a été conduit au quartier disciplinaire.

 

Le syndicat local Force Ouvrière personnels de surveillance du CP de Nantes apporte tout son soutien aux collègues blessés et attend une réponse judiciaire exemplaire.

 

Le syndicat local Force Ouvrière personnels de surveillance du CP de Nantes félicite l'ensemble des personnels présents tous grades confondus, pour la gestion de ce lourd incident et remercie les agents de l'infra et le gradé atelier venus relever nos collègues blessés sur ce secteur.

 

Alors qu'en janvier, notre organisation syndicale subissait les railleries de certains lorsque nos représentants nationaux demandaient des ‘tasers’ pour les secteurs sensibles des établissements, on s’aperçoit qu'aujourd'hui on envoie des collègues au tapis alors que cela aurait pu être évité !

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr