Prison de Val-de-Reuil : De qui se moque t-on ?

 

Souvenez-vous de cette tentative d’évasion dont l’auteur dit « Spiderman » parvint à s’évader quelques jours plus tard du centre hospitalier d’Elbeuf ?

 

Souvenez-vous de l’exemplarité et du grand professionnalisme dont on fait preuve l’ensemble du personnel afin de mettre un terme à cette tentative d’évasion. Pour au final recevoir de vulgaires bouts de papiers en guise de félicitations…

 

Notre organisation syndicale constate malheureusement que le mépris, l’humiliation et les sanctions illégales issues du dernier mouvement sociale n’ont visiblement pas suffit à assouvir les besoins de nos énarques…

 

En effet, nous venons d’apprendre que notre ami et collègue posté au mirador 1 lors de cette tentative d’évasion fera prochainement l’objet d’une sanction du premier groupe au motif : « ne pas avoir vu notre Spiderman qui en quelques secondes serait passé du toit au patio parloir ».

 

Messieurs le Directeur et le Directeur Interrégionale, je vous propose un petit QUIZZ…

 

Qui a affecté ce détenu, au profil pas du tout adapté au sein

d’un bâtiment dit de confiance ?

 

Qui a snobé pendant des années la sécurisation des cours de

promenade des bâtiments A et E ainsi que des zones parloir ?

 

Qui a installé un système de détection pour une valeur d’un million

d’euros et qui à ce jour ne fonctionne pas ?

 

Lorsque vous aurez répondu avec sincérité et sans langue de bois à ces questions, ajoutez à chacune de vos réponses une demande d’explication complétée par vos soins ! De plus, notre organisation syndicale vous informe qu’un surveillant posté au mirador 1, outre la surveillance des parkings extérieurs, doit aussi veiller à la cour d’honneur, au quartier arrivant, au chemin de ronde intérieur/extérieur et à la zone parloir, sans oublier le sas véhicule !  Voilà rien que ça... Messieurs !

 

Au vu des multiples zones à surveiller, sanctionner un surveillant de ne pas avoir vu un détenu connu pour son extrême habilité et rapidité, s’apparente tout simplement à du MÉPRIS. Néanmoins le comble de ce dossier reste tout de même le manque de courage des vrais responsables.

 

Monsieur le chef des détentions, le chef des divisions 1 et 2, le chef infra, le super chef de détention, au final de ce poste créé de toute pièce à des fins personnelles, PRENEZ  VOS RESPONSABILITÉS !

 

Vos nombreuses années au sein de l’établissement ne plaident pas en votre faveur. Cette zone aurait dû être sécurisée depuis très longtemps, preuve en est le lendemain de cet incident, vous vous êtes empressés, accompagné de votre fidèle vizir sur cette cour de promenade afin d'y rafistoler quelques bouts de concertinas.

 

Force Ouvrière Val de Reuil apporte son total soutien à notre camarade injustement sanctionné.

 

Force Ouvrière Val de Reuil invite Messieurs le Directeur et le Directeur Interrégional à consulter la réglementation en termes de procédure disciplinaire ! Notifier à un agent les suites de sa demande d’explication 2 mois et demi après sa restitution ne semble pas légale…

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr