prison de Grasse : PRISON en CARTON !

06/07/2018

 

Vendredi 6 juillet, lors du premier tour promenade, un détenu est parvenu à s'extraire de la cour du Bâtiment B Aile 1 afin d'aller récupérer un objet non identifié en zone interdite (une projection de la nuit semble-t-il). Il est utile de préciser que ce même détenu s'était déjà rendu coupable de faits similaires le 11 juin dernier.

 

Comment a-t-il bien pu sortir de cette cour ? En arrachant le grillage, tout simplement.

 

APRÈS LES DÈTENUS QUI PASSENT

À TRAVERS LES MURS...

ON ENCHAÎNE AVEC CEUX QUI PASSENT

À TRAVERS LES GRILLAGES !

 

Il est ensuite tout naturellement retourné dans la cour pour faire disparaître ce qu'il avait récupéré. A priori, la cargaison a été envoyée sur la cour de promenade du bâtiment A, puisqu'à la réintégration 2 smartphones ont été saisis sur un autre détenu. L'adepte de la balade en zone neutre a été placé au QD, et la cour a été immobilisée pour réparer le grillage en urgence (merci aux services techniques).

 

Mais sommes nous certains d'avoir tout récupéré ? Rien n'est moins sûr !

 

Le constat est posé, il est flagrant, et Force Ouvrière n'hésite pas à le crier : nous avons une prison en carton ! Mais l'administration a finalement une certaine logique en pensant qu'une prison en carton, ça se rafistole avec du scotch... ou de la patafix... Qu'importe, pourvu que ça ne coûte pas trop cher, on cache la misère !

 

FORCE OUVRIÉRE DIT STOP !

 

Et si ce détenu, ou un autre, avait utilisé ce procédé pour tenter de s'évader ? Vu l'actualité récente c'est loin d'être saugrenu. Ca semble tellement facile...

 

A quand des véritables moyens pour lutter contre les projections ?

Les complices extérieurs sont sans foi ni loi, tous les moyens sont bons pour projeter tout et n'importe quoi dans nos murs. Les moyens dont nous disposons pour faire face sont dérisoires... et surtout inefficaces.

 

A quand une sécurisation des grillages des cours de promenade ?

Ça fait des années que ce problème est récurrent, des années qu'on nous dit que ça va être résolu. Faut-il rappeler l'émeute de 2001 ? On ne retient pas des détenus avec du grillage à poules !

 

A quand des brouilleurs pour mettre un terme à la prolifération des téléphones portables en détention ?

Ces derniers sont à l'origine de tous les trafics, et permettent aussi bien de gérer ses «affaires» à l'extérieur que de préparer des évasions. La Garde des Sceaux nous les a (une nouvelle fois) promis... c'en est presque risible !

 

A QUAND UNE ADMINISTRATION QUI CESSE ENFIN DE FAIRE

L'AUTRUCHE, QUI REGARDE ENFIN LA RÈALITÈ EN FACE ET DONNE

ENFIN AUX PERSONNELS PÈNITENTIAIRES LES MOYENS

D'ASSURER LA SÈCURITÈ DANS NOS PRISONS ? A QUAND ?

 

Lire le communiqué

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr