Prison de Fresnes : Des flammes contagieuses !!!

21/06/2018

 

Cette nuit, le domaine pénitentiaire de Fresnes a été de nouveau le théâtre d'un acharnement d'une voyoucratie visant les biens des fonctionnaires pénitentiaires.

 

Bilan : 3 véhicules entièrement calcinés et un autre véhicule endommagé par les flammes …

 

Notre organisation condamne avec la plus grande fermeté ces agissements qui ne sont plus des cas isolés et qui attisent de plus en plus la colère dans les rangs des personnels.

 

De même, notre organisation entrevoit des messages potentiels d'intimidations et de menaces réitérées visant le personnel exerçant au sein du CP de Fresnes .

 

Au regard de la gravité des faits Force Ouvrière réclame une réunion d'urgence avec la préfecture et le Directeur interrégional pour garantir la sécurité effective des biens et des personnes au sein de notre établissement.

 

En effet, cette escalade de violence mérite une réponse à la hauteur des inquiétudes légitimes des personnels mais aussi de leur familles.

 

Le bureau local Force Ouvrière constate un escalade des actes à l'encontre du personnel de l'administration pénitentiaire et exige un plan d'urgence pour la sécurisation du domaine.

 

Seulement trois semaines se sont écoulées depuis les premiers incendies mais force est de constater que la sécurité des personnels mais aussi de leurs familles vivant sur le domaine est menacée et qu'il n'y a aucune amélioration.

 

Malgré des travaux en cours insuffisants à nos yeux, il serait important, en lien avec les services de la préfecture du Val de Marne de mettre en place un réel plan de sécurisation du domaine pénitentiaire Fresnois et de ses alentours.

 

Nous rappelons que lors du mouvement du 05 avril 2017 une délégation Force Ouvrière pénitentiaire avait été reçu par le directeur du cabinet du préfet, le directeur interrégional, et le directeur.

 

Des points essentiels avaient été abordés :

 

• Absence de plan de sécurisation du domaine.

 

• Sécurisation des abords périmétriques.

 

• Sous effectifs surveillants et gradés.

 

• Doublement de l'effectif aux étages.

 

• Surpopulation Pénale.

 

• Sécurisation du Kremlin Bicêtre.

 

• Programme de fidélisation réel (logement, petite enfance, indemnitaire)

 

Le directeur du cabinet du préfet nous annonçait qu'il devait saisir le préfet concernant la sécurisation du domaine et des abords( effectif de police, opération sentinelle, contrôles aléatoires sur le domaine ) .

 

A ce jour le bureau local Force Ouvrière demande des comptes et des éclaircissements dans ces démarches.

 

Chacun doit prendre ses responsabilités pour garantir l'intégrité des agents de l’État, nous serons prendre les notres.

 

En effet, souffler sur la braise attise le feu qui aura pour conséquence de ranimer le piquet de colère des personnels!!!

 

Il est plus facile de vouloir construire une piscine dans le fort de Bregançon mais qu'en est il pour le domaine pénitentiaire ???

 

Effectivement depuis la visite du Président de la République, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts sous forme de trentièmes mais aucune solution concrète n'a été apportée.

 

Les agressions, menaces et actes d’intimidations sont devenus quotidiens, pour le bureau local Force Ouvrière la garantie de la sécurité des personnels doit etre une priorité absolue.

 

Le bureau local Force Ouvrière condamne fermement ces actes à l'encontre des personnels pénitentiaire !

 

Le bureau local Force Ouvrière interpelle Monsieur le DISP de Paris pour une prise en charge des dégâts occasionés sur les véhicules des personnels habitant sur le domaine.

 

Le bureau local Force Ouvrière apporte son soutien aux personnes victimes de ces actes criminels.

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr