Prison de Fresnes : Une température qui grimpe dans les détentions

20/06/2018

 

Alors que la température atmosphérique est en constante augmentation la situation de nos détentions n'est pas en amélioration.

 

En effet, malgré la signature d'un protocole d'accord suite au mouvement historique des personnels pénitentiaires en début d'année nous n'avions observé aucun changement positif de nos conditions de travail.

 

Ce jour, le gradé de roulement de la deuxième division a fait les frais d'une population pénale qui refuse toute forme d'autorité.

 

Effectivement, n'appréciant pas d'être rappelé à l'ordre suite aux entraves relatives au règlement intérieur deux détenus n'ont pas hésité a utiliser la force vis à vis de notre collègue….

 

Menaces, insultes, inertie,usage de la force pour forcer le passage !!!

 

Bref un monde à l'envers où la voyoucratie agit en s'appropriant nos détentions !!!

 

Ces derniers ont été pris en charge par les ELAC .

 

Une quarantaine de minutes plus tard le gradé est appelé à nouveau pour un refus de réintégrer et recroise les mêmes individus qui veulent à nouveau en découdre avec ce dernier en proférant des menaces de mort et insultes.

 

Intercepté par les agents afin d'éviter l'agression un des détenu parvient à cracher au visage du premier surveillant.

 

Le placement en cellule disciplinaire a été nécessaire.

 

L'un n'allant pas sans l'autre la seconde personne détenue refusant elle aussi de réintégrer finira à son tour au quartier disciplinaire.

 

Résultat final, le gradé matin nuit quittera son service à 16h00 afin de se rendre à l’hôpital dans le cadre du protocole de prise en charge suite à l'incident qui s'est produit aux alentours de 12h00 !!!

 

Le bureau local Force Ouvrière exige une réponse judiciaire ferme et demande le passage dans le cadre de la procédure en comparution immédiate au regard du placement prochain de la personne détenue sous contrôle judiciaire !!!

 

Le bureau local Force Ouvrière exige l'application stricte des protocoles de prise en charge lors des agressions, notamment avec exposition au sang ou liquide salivaire.

 

Le bureau local Force Ouvrière apporte son soutien à notre collègue victime de cette agression…

 

Le bureau local Force Ouvrière demande l'apport de 14 agents ELAC et 2 gradés supplémentaires afin de rétablir l’ordre et la sécurité dans les geôles de la République.

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr