Rennes : Déclaration liminaire CTI du 5 juin 2018

05/06/2018

 

Monsieur le Président,

 

En préambule de ce Comité Technique Interrégional, Force Ouvrière Pénitentiaire souhaiterait dénoncer les conditions de travail déplorables dans lesquelles se trouvent les personnels sur notre Direction Interrégionale.

 

Malgré nos saisines constantes, nous ne constatons que trop peu d’évolution au sein de nos structures, tant en matière de sécurité qu’en qualité de bien-être.

 

Monsieur le Président, quand est-ce que l’Administration compte-t-elle prendre réellement en compte les besoins des personnels ?

 

Quand est-ce que ce cruel manque d’effectif va-t-il enfin être attaqué par la racine ?

Le peu de postes proposés sur l’ensemble de notre Direction Interrégionale pour les sorties d’école de surveillants des 195ème et 196ème promotions sont bien loin de combler les nombreuses carences de postes !

 

Quand est-ce que le problème de fond de l’insécurité sera-t-il enfin pris en compte ?

Les derniers événements à Argentan, Angers, Caen, Condé sur Sarthe, Le Havre, Nantes… (Bref tous les établissements sont concernés), mettent en exergue une insécurité latente.

Tant que la gestion en elle-même ne sera pas revue, il y a peu d’espoir d’amélioration !

 

Nous vivons des temps bien sombres, les agents sont à bout ici et ailleurs.

 

L’ensemble des personnels est en souffrance, ces femmes et ces hommes sont livrés à eux-mêmes, victimes d’une Administration qui ferme les yeux sur leurs conditions de travail. Une Administration qui ne semble JAMAIS prendre conscience de l’énorme mal-être dans lequel sont plongés ces derniers.

 

Force Ouvrière attend de réelles réponses, rapides et efficaces, afin que les agents soient enfin entendus, nous demandons davantage d’effectif, de sécurité, de soutien et de reconnaissance. Du concret et non du saupoudrage !

 

Reconnaissance que les personnels représentant l’Administration Pénitentiaire méritent, car c’est grâce à eux, à leur professionnalisme et à leur sens du service public que les structures n’implosent pas.

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr