Prison d'Ensisheim : Comment être crédible quand la Chancellerie ne l'est pas ?

18/05/2018

 

Lors d’un dernier tract, le SLPFO de la MC Ensisheim faisait constater que nous observions le transfert dans nos mur d’individus toujours plus délirants, mais qu’en parallèle, on ne voyait partir personne. Démonstration est à nouveau faite, avec un détenu à qui l'on promettait un transfert ( promesses faites également aux Agents qui subissent une prise en charge pour laquelle ils ne sont pas formés et qui sont pour le moins exaspérés) et dont celui-ci est reporté aux calendes grecques.

 

Pour tout professionnel la signification d’une

telle décision et concrète : on va au clash !

 

Dans un établissement pénitentiaire, on gère de l’Humain, et qu’on le veuille ou non, lorsque l’on avance une décision attendue de transfert, on se doit d’honorer ses engagements, même si l'individu est psychologiquement instable, surtout quand celui-ci est instable !

 

Quand l’institution désavoue un Chef d’Établissement de la sorte, c’est non seulement la sécurité des agents et de l’établissement qui en pâtie, mais également leur image auprès d’une population carcérale qui se gargarise du moindre couac visant l'Administration Pénitentiaire.

 

Et là : elle peut être morte de rire !

 

On n'improvise pas une gestion de détenus en centrale, ni même ailleurs. Aussi le SLPFO dénonce avec vigueur ce management approximatif et exige ce transfert dans les plus brefs délais !

 

Le SLPFO exige également de l’oligarchie parisienne qu’elle se mette enfin dans la peau des professionnels de terrain qui assurent la sécurité publique en fonction de la Loi et de la politique générale menée par l'Administration Pénitentiaire, même si cette dernière est défaillante !

 

Un loupé est une erreur, deux ça devient de la négligence ! Messieurs Dames de Vendôme ou du millénaire, derrière vos décisions, il y a des femmes et des hommes qui doivent assumer et assurer, le minimum et d’être rigoureux !

 

Le SLP-FO assure l’ensemble des personnels de son total soutien et qu'il ne lâchera jamais prise !

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr