Prison d'Orléans-Saran : Insultes et menaces de mort !

 

Le 16 Mai à 17h35, nos collègues de la MAF ont été victimes d'insultes, menaces de mort et CRACHATS de la part de la détenue L.

 

Lors de la distribution du repas au Quartier Disciplinaire de la MAF, la détenue L vient récupérer son repas à la grille de la cellule. Elle demande alors à la surveillante du Rez de Chaussée si ses cantines sont arrivées. Notre collègue lui répond qu'elle a reçu 2 packs d'eau. Devant cette annonce, cette VOYOU insulte et menace l'adjoint du bâtiment en ces termes : « Tu m'as baisée mes cantines, tu m'as niquée, je vais te niquer aussi. Enculé de NÈGRE. Je vais te baiser ta mère, t'as des horaires régulier je vais venir t'attendre et je vais te niquer » avant de lui cracher au visage à 2 reprises.

 

Cette détenue n'en est pas à son coup d'essai car elle a depuis le mois de février, 31 CRI dont la majorité pour des insultes et des menaces.

 

Il faut savoir que cette CRACHEUSE se trouve au QD depuis le 14 Mai pour une dizaine de CRI pour INSULTE ET MENACE et n'a écopé que de 14 jours de QD.

 

N'en ayant pas dit assez, à l'issue des crachats cette CRACHEUSE appel à l'interphonie au PIC pour dire à la surveillante : « Je vais lui planter une fourchette même en plastique dans l’œil ou dans la gorge »

 

PROTOCOLE AGRESSION

 

Un Protocole a été signé entre le CPOS et ORELIANCE en cas d'agression afin que nos collègues soient vu au plus vite par un médecin. C'est ce qu'a fait le gradé de la MAF. Et la surprise, pour le Docteur qu'il voit aux Urgences, il n'y a rien d'urgent dans le fait de se faire cracher dessus et que notre collègue peut attendre le lendemain de voir son médecin traitant.

 

LE SYNDICAT LOCAL FORCE OUVRIERE exige son transfert immédiat.

 

LE SYNDICAT LOCAL FORCE OUVRIERE exige que le protocole avec ORELIANCE soit revu car c'est INADMISSIBLE de renvoyer un agent chez lui en attendant qu'il aille voir son médecin.

 

LE SYNDICAT LOCAL FORCE OUVRIERE apporte tout son soutien aux collègues de la MAF et à l'adjoint du bâtiment dans leurs démarches administrative et judiciaire.

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr