Prison de MAJICAVO : Comité Technique Départemental du 04 Mai 2018

04/05/2018

 

MOUDAHOMA FATIMA, Économat

 

Madame MOUDAHOMA FATIMA avait émis le souhait d'être mutée en métropole ce qui a été accepté par la direction sous réserve d'être remplacée. Mais force est de constater qu'à la date butoir de la demande de mutation, le 27 avril 2018, il n'y a pas eu d'appel d'offre concernant son poste ce qui l'oblige de rester malgré elle.

 

FORCE OUVRIERE demande des clarifications sur ce sujet car cela s'apparente à une injustice.

 

ABDALLAH RAYANTI, Technicienne cuisine

 

Depuis l’embauche de Madame ABDALLAH, nous avons demandé et continuons toujours à demander l'octroi de la prime de risque de cette agent. En effet, Madame ABDALLAH s'expose tous les jours au danger du fait qu'elle côtoie les détenus avec qui elle est emmenée à travailler. Son cas est particulier car, même en l'absence de surveillant, elle est obligée de préparer le repas pour les détenus avec ceux qui sont classés auxiliaire de cuisine alors que nous savons tous que ce ne sont pas des enfants de cœur.

 

FORCE OUVRIERE demande la révision du cas de cette brave dame pour qu'elle puisse bénéficier de la prime de risque.

 

AHAMADI ANSUFIA, chargée du mess des personnels

 

Madame AHAMADI a signé le renouvellement de son contrat depuis novembre 2017 mais elle a constaté que rien n'a changé au niveau de son salaire alors qu'elle a changé d'échelon.

 

FORCE OUVRIERE demande à la direction de régulariser la situation de cet agent car, encore une fois, nous constatons qu'il y a une injustice.

 

CHAMS DINI BACAR HOUMADI, surveillant

 

Monsieur CHAMS DINI nous fait part de son inquiétude sur son reclassement suite à la reconstitution des carrières des agents issues du corps transitoire. Le décret N° 2016-1449, du 26 octobre 20116 portant abrogation des décrets portant statut particuliers des corps de fonctionnaires hors catégorie des administrations de l'état à Mayotte et accordant une reprise d'ancienneté aux fonctionnaires ayant appartenu à ce corps, a bien stipulé la reprise et le reclassement des agents dans leurs corps d'appartenance et à l'élévation de leurs échelons. Tous ses collègues de même promotion son passés au 6ème échelon de Brigadier, alors que lui, il se trouve au 2ème au 1er Janvier 2017.

 

FORCE OUVRIERE demande aussi des clarifications par rapport à notre collègue et à la régularisation de sa situation.

 

RECONSTITUTION DE CARRIERE.

 

La situation des carrières des agents issus du corps passerelle a été reconstituée ce qui a permis de réparer l'injustice qui a été subie depuis des années. Mais, pour nos quatre collègues (3 surveillants et une technicienne) qui sont mutés dans l’hexagone, la situation reste inchangée alors qu'ils font partie des personnels concernés par cette reconstitution.

 

FORCE OUVRIERE demande aux différentes directions de prendre attache avec les établissements d'affectation de ces agents pour que leurs situations aussi soit réglées le plus vite possible.

 

MESS DES PERSONNELS

 

Qui doit nettoyer le mess ?

 

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr