Prison de Fleury-Mérogis : Les agressions continuent ! Bâtiment D1 : Deux agents blessés !

 

Les jours se suivent et se ressemblent, les nerfs des personnels exerçant au sein de la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis sont mis à rude épreuve.

 

Après l’agression survenue à la MAF ce week-end par deux TIS, c’est au tour du bâtiment D1 de panser ces maux et ses plaies.

 

Ce Mercredi 02 Mai 2018 à 16 heures 10, les surveillants se rendent dans une cellule du troisième étage du bâtiment afin d’effectuer une fouille programmée.

 

Le « locataire » n’a pas voulu sortir de la cellule et se soumettre a la fouille. Il se mets à courir dans tous les sens afin d’essayer de dissimiler son « Iphone » et d’échapper à la saisie du téléphone. Les agents ont dû intervenir dans la cellule pour éviter que ce « locataire » mécontent n’arrive pas à faire disparaître le téléphone à la marque tant convoitée sur le bâtiment D1.

 

L’intervention de plusieurs agents a dû être nécessaire pour contenir cet « énergumène » qui en plus de vouloir s’agripper à la porte des toilettes a été très virulent et assez violent. Malgré son menottage, l’usagé contraint du service public a continué à résister de manière agressive.

 

Résultat ….DEUX agents se retrouvent blessés !!!!!

 

Pour l’un ce n’est pas moins de 10 jours en accident du travail et pour l’autre collègue un bras gauche touché et de très fortes douleurs !

 

Le bureau local Force Ouvrière souhaite un prompt rétablissement à nos collègues et les assistera dans toutes les démarches administrative et judiciaires .

 

Le bureau local Force Ouvrière prévient qu’il ne se contentera pas de compter les blessés dans ces rangs et appelle chacun à prendre ses responsabilités pour endiguer cette vague de violence qui accentue le « blues des personnels ».

 

Par ailleurs le bureau local Force Ouvrière constate que les mains sont beaucoup plus lourdes quand il s’agit de prendre des sanctions contre le personnel que sur la population pénale car nous apprenons avec effroi que le « locataire » mécontent dort toujours dans « ses appartements du troisième étage »

 

Le tournevis disciplinaire ne cachera pas la démotivation des personnels !

 

Le bureau local Force Ouvrière rappelle que nous subissons aussi la surpopulation carcérale et ces répercussions dans la gestion des détentions.

 

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr