Prison de Grasse : Pièce en 2 actes ! AGRESSIONS...

02/05/2018

 

PROLOGUE :

 

Lundi 30 avril, un détenu tristement connu pour sa dangerosité et son comportement violent envers les personnels pénitentiaires s'est rendu coupable de 2 agressions dans la même journée.

 

Les événements ont eu lieu au quartier disciplinaire. L'individu y était déjà placé suite à une grave agression sur personnel dont il était l'auteur sur un autre établissement de la région. Il avait alors été transféré à la MA Grasse par mesure d'ordre et de sécurité.

 

ACTE 1 :

 

Dans un premier temps, alors que les agents du du QD venaient le placer en promenade, il les a menacé et insulté avant de passer à l'acte, en se jetant sur eux pour les rouer de coups de poing.

 

ACTE 2 :

 

Dans un second temps, alors qu'une équipe d'intervention venait procéder à son changement de cellule, il s'en est pris au gradé qui ouvrait la grille, se jetant sur lui armé d'un stylo, tentant de lui porter des coups au niveau du visage, avec une détermination qui fait froid dans le dos.

 

EPILOGUE :

 

Force Ouvrière condamne, sans détour, la violence et la gratuité de ces actes.

 

Force Ouvrière dénonce une double agression préméditée, avec la ferme intention de frapper pour faire des dégâts. Si le bilan reste miraculeusement léger, ce n'est que grâce au professionnalisme des agents, à leurs réflexes, à leur bonne connaissance des gestes professionnels... Et aussi, sans doute, grâce à un peu de chance... Mais face à un individu d'une telle dangerosité, la chance ne suffira pas toujours.

 

Force Ouvrière exige donc des mesures extrêmement fermes face à ce détenu, ainsi que son transfert vers un autre établissement, avec une prise en charge en adéquation avec son agressivité et sa dangerosité.

 

Force Ouvrière félicite l'ensemble des agents ayant eu à subir les assauts de cet énergumène et leur témoigne un soutien indéfectible.

 

A l'heure où l'Administration (et ses alliés)

nous offrent des «Magnum» pour faire face à la violence en détention.

 

Force Ouvrière réitère ses demandes : 

 

- La création de véritables structures adaptées à la prise en charge de ces détenus dangereux.

 

-Des moyens coercitifs et l'armement nécessaires à leur gestion dans des conditions de sécurité optimales.

 

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr