Prison de Mulhouse : Réagir et Agir !

25/04/2018

 

 

Mardi 17 avril dernier au matin, se tient la CDD où comparaissait le détenu qui avait craché sur le collègue du Q.D et aussi jeté un liquide en plein visage de notre collègue 1ère Surveillante. Pendant son passage devant la commission, présidée par la Directrice Adjointe, celui-ci tient des propos graves à l’encontre du personnel…

 

«Ce sont tous des fils de putes, quand je serai libéré, je vais venir à 19h devant la prison et je vais tous les tuer avec ma Kallach».

 

« Quand ils sont venu dans ma cellule pendant l’intervention, ils ont dit qu’il y avait de l’eau dans le bol que j’ai balancé sur la surveillante, mais non !! C’était de l’eau mélangé à du sperme que je gardais depuis plusieurs jours. J’étais bien content de leur balancer, car vous êtes tous des fils de putes ».

 

A l’issue de la CDD, le détenu retourne en cellule au Q.D pour 20 jours avec un sursis de 9 jours pour un crachat sur un agent en uniforme et ce qu’il est censé représenter, ainsi que toutes les « dégueulasseries » qui en suivent… Léger comme sanction… surtout avec l’historique de ce détenu !!!

 

MAIS le plus hallucinant, avec tous les propos qu’a tenu l’individu à l’encontre du personnel, notre hiérarchie n’a demandé à aucun des personnels présents, un CRI, ni même CRP sur les menaces de mort, insultes et aveux du détenu … incroyable !!!

 

Ce qu’il est nécessaire de porter à votre connaissance c’est ce que la procédure d’enquête pour le passage de ce détenu devant la CDD pour ces méfaits, avait déjà été délaissée. Votre bureau local FO était intervenu rapidement auprès du Chef de Détention pour qu’il fasse le nécessaire!

 

Votre bureau local FO a donc décidé d’obtenir une réponse de notre hiérarchie pour son inaction. La réponse est légère, à l’image des sanctions disciplinaires prononcées.

 

Le bureau local exige :

 

- Que le détenu soit transféré à l’issue de sa peine de Q.D (non pas dans l’établissement de son choix pour qu’il se conforte dans l’idée qu’il n’a pas commis toutes ces violences pour rien)! Nous y veillerons, par le biais de notre secrétaire interrégionale.

 

- Que les dépistages du type AES (accident exposition au sang) et examens biologiques de dépistage aux fluides corporels soient proposés systématiquement aux agents, de suite après les faits, comme prévu dans la procédure.

 

- Que la direction soit plus réactive et plus protectrice de son personnel face à ce genre d’évènement. On ne peut laisser de tels propos rester impunis !!! A la MA Mulhouse, les personnels ne tolèreront l’injustice devant pareille situation!

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr