UHSI Marseille : Légalisation de délit !

 

Rappel des faits :

 

Décembre 2017, une fouille permet de découvrir, dans une chambre une quantité non-négligeable d’objets non autorisés, beaucoup provenant de l’extérieur et identifiables !!!

Très rapidement, devant le capitaine, un premier surveillant et la cadre du service,

la détenue avoue avoir reçu des marchandises, et donne explications et noms !!!

 

Le capitaine nous indique avoir fait ce qu’il fallait, et que le personnel impliqué ainsi qu’une intervenante paramédicale, toutes les deux ayant reconnu avoir introduit des objets, ne mettraient plus les pieds dans le service.

 

FIN MARS : grande surprise, cette intervenante paramédicale revient sur l’UHSI (depuis une semaine à priori), avec selon le capitaine le renouvellement de sa convention.

Il nous explique que les conditions d’accès de cette personne sont très restrictives ? Et qu’il ne peut rien faire d’autre que d’accepter sa venue !!!

 

Alors nous nous interrogeons et nous inquiétons !!!

 

La coutume de l’UHSI est de minimiser tout ce qui se passe !!!, voir de le taire !!!

Une intrusion !!! N’en est pas une puisqu’il n’y a pas de trace sur les caméras, Une tentative d’évasion !!! NON, juste un détenu qui fait sécher son linge (alors qu’il est surpris en train d’entortiller un jean mouillé autour de deux barreaux !! la technique est connue), Les menaces et tentatives d’agression !!! n’en sont pas puisque de nombreuses plaintes n’ont même pas été déposées malgré les nombreuses demandes ?

 

QU’EN EST IL DANS CE CAS ? de quelle impunité profite cette personne pour qu’il en soit ainsi et pour que les marchandises saisies lors de la fouille lui aient été rendues ??

Va-t-il en être de même pour une autre personne ??

 

Y a-t-il un droit à l’erreur ?? Au pardon pour cette corruption ??

Nous avons beau consulter le code de procédure pénale !!! Nous ne trouvons rien !!!

Cela s’appliquera-t-il aux suivants, y aura-t-il autant d’indulgence envers les surveillants qui déplaisent et qu’on menace de renvoyer du service ??

 

NOUS NE SOMMES NI COMPLICE DE VOTRE INACTION, NI DE CES DÉLITS !!! NOUS LES DÉNONÇONS !!!

 

Nous vous demandons de rétablir les choses, et de maintenir l'ordre en interdisant notamment l’accès à l’UHSI aux personnes soupçonnées, que les preuves accablent et qui ont reconnu les faits.

 

OU, si c’est trop compliqué !!!

 

« FAITES ABROGER !!! » l’article 434-35 du code de procédure pénale :

 

« Est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende le fait, en quelque lieu qu’il se produise, de remettre ou de faire parvenir à un détenu, ou de recevoir de lui et de transmettre des sommes d'argent, correspondances, objets ou substances quelconques en dehors des cas autorisés par les règlements. »

 

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr