Prison de Vendin-le-Vieil : Répression l'arme du faible ?

 

Il ne fait pas bon d’être surveillant pénitentiaire en ce moment. Nous avons de quoi avoir le moral dans les chaussettes :

 

Les sanctions financières qui tombent d'un côté, et les demandes

d'explication qui tombent de l'autre.

 

Le surveillant Vendinois n'est pas soutenu ou épaulé ; il est surveillé, espionné, contrôlé, infantilisé et parfois sanctionné.

 

Si vous êtes en dehors des clous, gare à vous ! Vous n'avez plus le droit à l'erreur. Peu importe les raisons qui rendent notre travail si difficile, peu importe aussi le travail fait au quotidien par le personnel pour redresser la barre : Il faut sévir !

 

Et voici maintenant qu'on officialise ce flicage par note de service…

 

Les surveillants attendent autre chose de leur hiérarchie qu'un rapport de dominant / dominé : confiance, échange d'informations, soutiens, reconnaissance voilà au contraire ce qui devrait être l'essence d'un bon climat social… Pour faire du bon travail.

 

La pression ne doit pas être mise sur les surveillants !

 

On se trompe de cible. Est-ce comme cela que l'on va restaurer la confiance et redresser le moral des troupes ?

 

FO dit halte à une politique injuste et incohérente, qui ne prend pas en compte les difficultés du terrain.

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr