UISP-FO GRAND-EST-STRASBOURG : Déclaration liminaire du CTI

 

Chers membres du Comité Technique Interrégional Grand-Est,

 

Le syndicat FO Pénitentiaire, en préambule de ce comité, se doit de souligner la conjoncture et l’atmosphère de travail d’une grande partie de nos collègues.

 

En effet, la grogne sociale que les personnels ont fait entendre en ce début d’année n’était pas du folklore, encore moins un amusement. C’est bel et bien l’illustration de l’inquiétude et de la souffrance que subissent les fonctionnaires de l’Administration Pénitentiaire, en l’occurence sur la DISP du Grand-Est, vos personnels Madame la Directrice Interrégionale.

 

Aujourd’hui, mercredi 28 mars 2018, rien à changé, et rien ne changera fondamentalement pour la troisième Force de Sécurité Publique, vu les conclusions décidées dans la capitale, par un petit groupe d’individus. Non seulement cette lutte légitime a réussi à démontrer qu’il y a encore un esprit de cohésion dans notre corps de métier, mais également que le « malaise pénitentiaire » est profond… et loin d’être résolu!

 

En ce « jour de paye », l’UISP-FO Grand-Est continue de soutenir les personnels victimes d’une amputation de salaire, qui émane d’une décision administrative plus que discutable!

 

Les agressions continuent, les découvertes d’armes en détention sont lot quotidien, les problématiques individuelles se multiplient, le paysage pénitentiaire restera le même tant qu’un véritable chantier ne sera pas mené en matière de recrutement, de formation, de sécurité, d’indemnitaire et de statutaire!

 

Force Ouvrière dénonce une « crise pénitentiaire » qui ne s’est pas arrêtée le 26 janvier dernier et aujourd’hui c’est près de 700 personnels sur notre DISP qui paient le lourd tribu d’une « NON-AVANCÉE »!

 

L’UISP-FO Grand-Est, en pareil contexte, prend la décision de se lever et quitter le Comité Technique Interrégional. Nous ne pouvons pas rester autour de la table à débattre de « politiques pénitentiaires » et fermer les yeux devant cette triste réalité! Chacun doit assumer ses responsabilités, nous assumons les nôtres et continuerons de nous battre!


Lire le communiqué

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr