Prison de Val-de-Reuil : Campagne de VACCINATION !

 

Cher(e)s collègues,

 

L'administration pénitentiaire (bien aidée par le silence complaisant du syndicat dit « majoritaire ») a décidé avec la plus grande des violences d'attaquer nos collègues qui ont été malades. Ces personnes procèdent en ce moment à des ponctions sur nos salaires en effectuant des retenues de 500 à 2000 euros pour nous punir d'avoir été malades ! Depuis quand pouvons-nous être sanctionnés suite à un arrêt maladie et depuis quand la parole et la déontologie d'un médecin peuvent être remises en question par des grattes papiers ? D’autant qu’aucune procédure n’a été respectée : pas de contrôle médicale par des médecins experts, aucune injonction à reprendre le travail…le couperet est tombé sans que les collègues n’aient de choix…

 

Dorénavant, que se passera-t-il lorsque l'un des agents tombera malade en déclenchant par exemple un cancer ? Le collègue en question sera t il sanctionné et l'administration considérera-t-elle qu'il faut arrêter de le payer à cause de ce foutu cancer ?

 

L'administration pénitentiaire est revenue au Moyen-âge ….

 

Plus grave encore, la collaboration des « petits chefs » qui prennent un plaisir pervers à convoquer les agents sanctionnés pour leur annoncer qu'ils perdront entre 5 et 22 trentièmes sur leur fiche de paye est un vrai scandale !!! Tout d’abord un grand merci à vous pour toute la considération que vous nous portez.

 

Messieurs réveillez-vous ! Vous n'avez pas à exécuter un ordre lorsque celui ci est manifestement illégal ! Le tribunal administratif que nous saisirons très prochainement restituera aux personnels cet argent volé et vous pourrez avoir honte d'avoir apporté votre contribution à l'avoir extorqué à ceux que vous ne pouvez plus appeler « collègues »....

 

Encore plus grave lorsqu’une surveillante est blessée (côte fêlée constatée à l’hôpital), involontairement par un policier et sous le regard de Mr le Directeur et ses valets, cette dernière se voit tout de même notifiée de 12 trentièmes équivalents aux 12 jours de congés maladie ordinaire délivrés par un médecin !!!

 

UNE HONTE…MR LE DIRECTEUR !!!

 

Merci à vous d’avoir été un directeur jusqu’à ce jour noir où vous avez décidé de mettre en péril la stabilité financière des familles de vos agents.

 

Merci à vous pour votre rapidité d’exécution dans les sanctions, quand nous savons qu’un surveillant signe avec en moyenne un an de retard son échelon et que VOUS arrivez à nous faire signer plus de 900 trentièmes en moins d’un mois, pour le coup...

 

Merci à vous, pour votre honnêteté et votre bon souvenir à l’uniforme, Sans oublier tout votre « STAFF » qui en prenant garde de ne pas s’étouffer avec nos grillades n’a pas manqué de faire son recensement journalier, merci à lui !

 

Force Ouvrière reste droit et déterminé dans son action... Nous ne sommes pas des girouettes et vous savez que vous pouvez compter sur notre détermination pour vous restaurer le plus vite possible dans vos droits ! Le « syndicat maison et obéissant », qui a vendu les personnels pénitentiaires en les trahissant au travers d'un accord merdique conclu avec l'administration vous proposera sûrement aujourd'hui de vous aider !!! Quelle honte de mettre le feu à toute une profession puis de proposer ensuite d’en devenir les pompiers !!! Messieurs vous êtes des pyromanes et les fossoyeurs de ces femmes et ces hommes courageux qui composent notre administration !

 

Chers collègues, Force Ouvrière Val de Reuil reste le seul interlocuteur crédible et la dernière digue fiable sur laquelle vous pouvez compter !

 

Emmanuel Baudin notre Secrétaire Général Force Ouvrière Pénitentiaire sera présent sur l'établissement le lundi 19 Mars 2018 à partir de 9h00. A cette occasion il ira à la rencontre des collègues pour leur témoigner son plus profond soutien et son aide !

 

Lire le communiqué

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr