Retard de nomination au grade de Surveillant Brigadier et des élévations d'échelon ! FO entre en voie de recours !

 

 

Comme nous l’écrivions encore le 14 février dernier, l’UISP-FO des Hautsde-France regrette que nos dirigeants soient plus prompts et rigoureux pour sanctionner fermement l’expression de colère de ces dernières semaines, que pour mettre en paiement l’argent qui est dû aux Personnels !

 

En effet, plusieurs milliers de personnels attendent encore avec impatiente leur arrêté d’élévation d’échelon, et d’autres centaines leur nomination au grade de Surveillant Brigadier depuis le 1er janvier 2017, soit plus d’un an de retard ! C’est une honte…

 

Comment L’Administration Pénitentiaire pourrait-elle être crédible auprès de ses fonctionnaires quant à l’application des règles de déontologies auxquelles ils sont soumis, alors qu’elle n’est même pas fichue de respecter les déroulés de carrière de ses exécutants !

 

La gestion des ressources humaines au sein de cette institution est chaotique, et c’est peu dire… Car au-delà de n’avoir la capacité humaine et matériel de gérer son flux de personnel, la DAP n’est même plus en mesure de faire « imprimer » des bouts de papiers appelés « arrêtés de nomination ou d’avancement». C’est Hallucinant…

 

Les manques à gagner pour les Personnels concernés sont très importants. Une fois les situations rétablis et le traitement indiciaire rectifié, car cela arrivera tôt ou tard, il faudra encore essuyer les plâtres d’une institution à la dérive qui n’aura certainement pas recalculé le montant des heures supplémentaires touchées sur la période de retard !

 

La situation est tellement tordue que plusieurs agents normalement promus Brigadier depuis janvier 2017, ont fait valoir leur droit à la retraite depuis peu avec un calcul de pension basé sur le grade de Surveillant Principal ! Imaginez-vous les difficultés qu’ils auront pour se faire entendre auprès des services gestionnaires de leur pension… Voilà à quoi se résume 20, 25 ou 30 ans de bon et loyaux services pour l’ETAT ?! C’est une aberration…

 

L’UISP-FO des Hauts-de-France exige la régularisation immédiate de ces situations qui pour l’heure se traduisent par un manque à gagner financier pour nos collègues qui doivent mettre de côté leurs projets personnels !

 

L’UISP-FO des Hauts-de-France met d’ores et déjà des recours types à la disposition des agents qui souhaiteraient obtenir réparation de cette injustice ! Rapprochez-vous des bureaux Locaux FO de vos établissements qui pourront vous aider dans vos démarches !

 

Lire le communiqué.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Reforme du CDC et du CEA : MERCI aux fossoyeurs du personnel de surveillance

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

SYNDICAT NATIONAL PENITENTIAIRE FORCE OUVRIERE

3 Avenue de Bellevue 91210 DRAVEIL –Tel : 01.69.39.10.00

www.fopenitentiaire.fr – Courriel : secretariat@fopenitentiaire.fr